Burkina Faso- Un homme d’exception





Il était à la pointe de l’évolution de la vie, de l’évolution de la femme et son courage, sa détermination a mit en avant les femmes et leur évolution.
Sans complexes il a déclaré : ” La révolution et la libération des femmes vont de pair. Et ce n’est pas un acte de charité ou un élan d’humanisme que de parler de l’émancipation des femmes. C’est une nécessité fondamentale pour le triomphe et la révolution. Les femmes portent sur elles l’autre moitié du ciel “.

Thomas Sankara né en Haute Volta  le 21 décembre 1949 à Yako et assassiné à l’âge de 38 ans le 15 octobre 1987, homme d’Etat anti-impérialiste, panafricaniste et tiers-mondiste voltaïque puis burkinabè, chef de l’État de la République de Haute-Volta rebaptisée Burkina Faso, de 1983 à 1987. Âgé d’à peine 33 ans, il devient président et symbolise l’Afrique des jeunes et de l’intégrité
Thomas Sankara a été formé militairement à Madagascar. Travailleur acharné il
apparaissait qu’en treillis avec, à la ceinture, un pistolet à crosse de nacre offert par le dirigeant nord-coréen Kim Il-sung.

A peine au pouvoir, il change le nom de son pays et la Haute-Volta devient le Burkina Faso ” pays des hommes intègres “. Ses priorités : assainir les finances publiques, améliorer la situation sanitaire avec de grandes campagnes de vaccination et la construction de dispensaires – par les habitants eux-mêmes –, faciliter l’accès à d’éducation, développer l’agriculture, la production et l’artisanat local.
Lui même vivait simplement, avec sa femme et ses deux fils dans un palais présidentiel délabré et n’a pour seul bien que sa guitare et sa Renault 5 d’occasion, un véhicule qu’il impose comme voiture de fonction à tous les membres du gouvernement.

Le 15 octobre 1987, après quatre années au pouvoir et alors qu’il se rend à un conseil des ministres extraordinaire, il est
assassiné avec douze de ses compagnons lors d’un putsch qui laisse Blaise Compaoré seul au pouvoir !!
Les corps ont été enterré en catimini le soir même au cimetière de Dagnoën, dans l’est de Ouagadougou.
Pourquoi ? Qui est à l’origine de son assassinat ? Blaise Comparoé ? La France ? En réalité il dérangeait beaucoup de gens et même si Emmanuel Macron a déclaré en 2017 à Ouagadougou de faire l’éclaircie sur l’assassinat de ” l’homme intègre ” je doute beaucoup que la vérité se fasse jour.

Thomas Sankara est une véritable icone pour toute la jeunesse africaine qui restera un exemple pour ces derniers, mais aussi pour les femmes africaines mais aussi pour beaucoup de femmes dans le monde qui ont su s’émanciper grâce à l’impulsion de ses discours plein de bon sens. Dommage que la plupart des hommes africains ont fait machine arrière quand à l’ouverture de l’homme intègre qui avait donné l’exemple.
Paola





Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire