France – Gilets Jeunes acte 30



Environ 10 300 “gilets jaunes” ont manifesté en France en ce trentième samedi de mobilisation, selon un décompte du ministère de l’Intérieur. Épicentre national du mouvement, le rassemblement de Montpellier a réuni 2 000 personnes en fin de matinée sur la place de la Comédie avant que de nombreux heurts n’éclatent dans tout le centre-ville, avivés par la présence de black blocks. La diffusion de fausses rumeurs de décès a également attisé les tensions.

Paris

Protégés par les forces de l’ordre, les secteurs de la gare et de la préfecture ont été le théâtre d’affrontements à distance. Aux jets de projectiles, aux bris de vitrines, aux feux de poubelles, les CRS ont répliqué par des tirs abondants de gaz lacrymogènes et la mise en service de canons à eau.2 000 manifestants étaient réunis samedi à Montpellier, épicentre national du mouvement. Un bilan de la préfecture fait état de 19 arrestations et de 11 blessés du côté des forces de l’ordre.De nombreux commerces avaient tiré le rideau. Les entrées dans le centre commercial du Polygone, où se déroulait l’élection de Miss Montpellier, étaient filtrées. La représentation du Bourgeois Gentilhomme à l’Opéra Comédie a été retardée de plus d’une heure. Le spectacle de désolation offert par la place de la Comédie a dissuadé des spectateurs.

Montpellier

Un bilan de la préfecture fait état de 19 arrestations et de 11 blessés du côté des forces de l’ordre. Parmi les manifestants, une dizaine de personnes auraient été plus ou moins sérieusement atteintes. Les protestataires soupçonnaient des tirs de flash-ball. Au terme d’une longue journée d’échauffourées, la situation n’est redevenue normale dans le centre de Montpellier qu’en début de soirée. Ailleurs en France, des violences se sont déroulées à Dijon où 13 personnes ont été interpellées. Un CRS a été blessé par un jet de pavé et un passant a été pris en charge par les services de secours “pour des troubles liés à l’usage des gaz lacrymogènes”, indique la préfecture.

Le Mans

Quelques centaines de “gilets jaunes”, qui manifestaient contre la politique fiscale et sociale du gouvernement, se sont aussi rassemblées près de Paris aux abords du Stade de France, avant de rejoindre Drancy puis Bobigny, en Seine-Saint-Denis. À Marseille, 200 personnes ont défilé dans le calme, selon la préfecture de police. À Toulouse des “gilets jaunes” se sont joints momentanément avec une marche des fiertés. Il n’y a pas eu d’incident.(source le midi libre)

Ce contenu a été publié dans France, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire