Monde – Notre planète en danger





Cela fait des années qu’on en parle, des années qu’on prévient, des années que des sociétés pour faire de l’argent. Les gros holdings investissent pour faire du profit encore plus et toujours plus ! Pour ça on déboise, on détruit, on saccage sans se soucier des conséquences sur notre planète. Le pire c’est à nous, les quidams du coin à qui on demande de faire des efforts, alors que toutes & tous nous aspirons à un coin de verdure, à un endroit où l’on sera bien.

On demande à nos paysans du rendement, toujours plus et pour ça on dérègle la nature, on force les cultures, et il faut reconnaître qu’avec la concurrence souvent déloyale des produits exportés, si nos paysans ne faisaient pas le forcing, ils ne pourraient pas “survivre” ! Parce que oui ils survivent juste nos paysans. Ceux chez qui ont allait chercher notre lait ou nos fromages, ceux qui au marché avaient sur leur étal des produits frais. Ils sont maintenant si peu nombreux, ces vrais producteurs là sur nos marchés français, la plupart qui s’y place sont souvent des revendeurs et ça c’est dommage !

Pourtant le savoir faire français est juste un art, des familles ont consacré des générations pour transmettre ce savoir faire là, de vivre avec les saisons, de manger avec les saisons et pas manger de fraises qui viennent de pétaouchnok pour la Noël.
Et puis à côté de ça, on fait de la pêche intensive, on chasse le gibier qui a été élevé dans des cages et qui n’ont pas peur de l’homme, on déboise à tout va pour construire des grattes-ciel et le pire c’est qu’on détruit la forêt amazonienne.

Les océans sont devenus des décharges ou l’on déverse tout et n’importe quoi et à cause de ça, on détruit la faune et la flore. Ce que tous nos élites à la solde de la finance n’ont pas encore compris, c’est que si nous on crève, eux crèveront aussi ! Quand il n’y aura plus un oiseau dans le ciel, plus un poisson dans les océans, plus un brin d’herbe ou un arbre sur la terre, alors il sera trop tard ! L’argent n’a jamais remplacé la vie, et je doute fortement que dans l’avenir nous mangions des billets de banque à tous les repas.

Personnellement je ne suis pas végan, j’aime la bonne bouffe, mais contrôlée. J’aime les petits plats que je me mijote et j’aime les légumes que je me cultive… Même quand j’étais en appart, je faisais tout pousser dans des jardinières et je dois dire qu’il faudrait que nous les français faisions tous pareils et surtout quand on voit tout ce qui se passe, n’acheter que de la bonne viande qui vient de chez nous, des bons oeufs qui vient du cul de nos poules, manger sainement pour vivre sainement, mais je dois dire qu’actu on bouffe plus d’hormones et d’antibiotiques dont sont gavés nos bestiaux !

Pourtant ce serait si simple de vivre sain et propre. Mais l’argent domine notre monde qui se meurt à petits feux en même temps que la population qui elle aussi se meure… Il faut savoir que sur plus de 80% de la richesse mondiale va à 1% des plus riches.
On décime les populations autochtones dans le poumon de la terre en Amazonie, sans que personne, surtout ceux d’en haut ne fassent quelque chose et je doute que ce soit quelques manifestations qui fassent peur à tous ces escrocs corrompus jusqu’à la moelle. Alors si nous voulons sauver notre planète, c’est maintenant ou jamais.

Il est triste de voir que ce sont les jeunes générations qui soient conscients du danger immédiat auquel que nous courons tous, malgré leur jeune âge, ils en parlent avec une innocence et en même temps une telle lucidité que ça fait peur. C’est à nous adultes de les aider à faire changer le monde et pas en étant 5 ou 6 millions dans la rue, non….
Là il faut que ce soit les 7,5 milliards d’êtres humains qui doit défendre notre planète…. Actuellement ces dirigeants là, proposent des grands projets contre la pollution de la planète, mais ne font rien de
concret pour que ça change.
Dommage, oui vraiment dommage ! Paola





Ce contenu a été publié dans Les Mots de Paula, Monde, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire