France – La canicule





Bonjour les chouchous, j’espère que vous allez tous bien. Alors voilà, on nous rabâche les oreilles tous les jours sur les médias de quelques jours de grosses chaleurs, mais il ne faut pas oublier que la France et l’Europe ont connu d’autres périodes où la chaleur s’est installée.
1911 – La vague de chaleur de l’été 1911 en Europe est une vague de chaleur puissante qui s’étend du 5 juillet au 13 septembre, avec de courtes interruptions. Les 22 et 23 juillet, 38°C sont observés à Lyon, Bordeaux et Châteaudun. En août, à Paris, les températures sont supérieures à 30°C pendant 14 jours. Il y a eu à l’époque 40 000 décès dont 29 000 enfants.

1922, il y a 96 ans, ce saut dans le passé nous amène ici pour sa vague de chaleur mémorable au mois de mai. Les températures relevées au cours de cet épisode de chaleur exceptionnel pour la saison talonnent celles relevées lors de certaines canicules estivales qu’a connu le pays. Les relevés de températures de certaines villes à l’image de Bordeaux (33) une advection d’air chaud et sec en provenance d’Afrique, la ” fournaise ” commença dès le 20 mai et ce jusqu’à la fin du mois avec dans certaines villes du Sud-Ouest des températures maximales supérieures à 30°C pendant 12 jours consécutifs ! La fin de cet épisode de fortes chaleurs très précoces se termina par l’arrivée d’importants orages sur une grande partie du territoire le 2 juin 1922 occasionnant par ailleurs de nombreux dégâts recensés du Sud-Ouest à la capitale.

1947 – La Vague de chaleur de l’été 1947 en Europe est un événement climatique d’ampleur exceptionnelle survenu de juin à août 1947. Au cours de l’année 1947, les températures ont été constamment supérieures à la moyenne d’avril à début octobre. Le 27 mai, l’air saharien envahit la France avec des températures dépassant les 30°C dans la moitié nord, et approchant les 35°C dans la partie sud. Après un répit à la mi-juin, une première vague de chaleur s’abat sur l’Europe au cours de la dernière décade de juin. En France, entre le 26 et le 28 juin, les 35°C sont dépassés sur une grande partie du territoire.

1983 en Juillet une vague de chaleur de 22 jours durant laquelle des températures élevées ont affecté l’Italie et le Sud-Est de la France, les dernières semaines du mois de juillet 1983. En France, elle a eu lieu du 9 au 31 juillet, et a touché Marseille qui a enregistré dans sa seule région une surmortalité de 300 décès. Elle est considérée en Italie comme l’une des plus importantes vagues de chaleur qu’ait connue le pays depuis la seconde guerre mondiale. Le 31 juillet ont été observées des températures de 42°5 à St Raphaël, 42° à Paray-Le-Monial (Saône-et-Loire), 41° à Vichy, Clermont-Ferrand et St-Étienne, 39° à Besançon, Mâcon, Mulhouse et Saint-Dizier, 38° à Bourg St Maurice (850m d’altitude) et 37° à Chamonix (1000m d’altitude). Il y a eu 92 000 décès sur la période juillet-août.

2003 – En l’année 2003, c’est 99 000 décès, le plus fort taux de mortalité durant la période juillet-août pour l’ensemble de l’Europe… Et l’année 2019 promet de faire partie des canicules marquant de ce siècle.

La vigilance canicule comporte 4 niveaux.
– Le niveau 1, ” veille saisonnière “, est automatique : il s’active sur l’ensemble du territoire, chaque année du 01 juin au 31 août 
– le niveau 2, ” avertissement chaleur “, fait écho au passage au niveau jaune de vigilance météorologique : l’institut de veille sanitaire alerte le ministre qui alerte les préfets des départements concernés 
– le niveau 3, ” alerte canicule “, fait écho au passage au niveau orange de vigilance météorologique : au niveau national, entrée en action du Centre opérationnel de gestion interministérielle des crises (Cogic) ; au niveau local, les préfets déclenchent les plans blancs (hôpitaux), le plan Orsec (service de secours (service de secours ex plan rouge et plan vermeil (pour les personnes vulnérables.
– le niveau 4, ” mobilisation maximale “, fait écho au passage au niveau rouge de vigilance météorologique : la crise devient intersectorielle et nécessite une coordination maximale de la réponse de l’État ; le Premier ministre peut confier la conduite opérationnelle de la crise à un ministre et ainsi activer la Cellule inter-ministérielle de crise. Ceci peut se traduire par un renforcement des plans, le déploiement de l’armée ou la réquisition des médias par exemple.

Voilà chers(es) amis(es) vous savez tout et vous savez aussi qu’il faut s’hydrater, rester à l’ombre ou dans les endroits frais, sortir le soir et le matin plutôt qu’en pleine journée. Alors soyez tous prudents lors de ces journées de grandes chaleurs auxquelles nous ne sommes pas habitués(es), prenez soin de votre entourage et veillez aux personnes cardiaques, asthmatiques, aux mamy & papy et on oublie pas les femmes enceintes et les bébés…. Hier dans ma région nous avons atteint les 28° mais aujourd’hui nous allons monter allègrement à 40….. Néanmoins je vous souhaite à toutes & tous une excellente journée à l’ombre de préférence pour ceux que le soleil dérange…. Je vous reviens plus tard ! Paola




Ce contenu a été publié dans France, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire