Cameroun – L’assassinat de Florence Ayafor

Elle s’appelait Florence Ayafor, elle habitait Bamenda, maman de jeunes enfants, cette jeune femme avait encore le courage de travailler. Son métier, gardienne de prison à la prison de Bamenda. Pour des raisons encore totalement ignorée, des individus soit-disant ambaboys l’ont capturé, violé, pris un malin plaisir à la torturer pendant des heures puis ils ont finit par l’égorger, comme ça, juste pour le plaisir ! Ces meurtriers au nombre de trois, originaires de Bamenda également n’ont pas hésité à filmer leur forfait et le diffuser sur le net !

Très peu de médias en ont parlé et encore moins les internationaux français, mais le pire, c’est qu’aucune femme, aucune camerounaise ne s’est levée pour dénoncer cet acte grave, aucune femme ne s’est sentie elle même meurtrie dans sa chair, car ces assassins là ont oublier en mettant leurs fusils dans le sexe de la victime que c’est par là qu’ils sont venus au monde ! Toutes les femmes dignes de ce nom aurait dû se soulever pour dénoncer cette barbarie !!!
Washington à même demander l’ouverture d’une enquête. Le 11 octobre dernier, l’on note une position des Etats-Unis sur le sujet. Cette position est portée dans un communiqué signé par l’ambassadeur du pays de Trump au Cameroun.

Quand à Paul Biya dont le silence est assourdissant, il est arrivé en à Lyon en France le 08 octobre 2019 pour rencontrer Emmanuel Macron !!

Néanmoins, une pétition circule sur le site ” mesopinions.com ” où justice pour Florence est réclamée !
Cette pétition sera expédié à Amnesty international, human rights watch, les nations Unies, Tibor P. Nagy, Michelle Obama, Melania Trump, American equal rights, Emmanuel Macron.
Je vous en donne le lien.
https://www.mesopinions.com/petition/justice/justice-florence-ayafor/74217
N’hésitez pas une minute, ni même une seconde pour réclamer la justice, non pas la vengeance, mais la justice, c’est ça qui est le plus important !
Les administrateurs du site présentent leurs condoléances attristées à la famille endeuillée.
Paola

Ce contenu a été publié dans Cameroun, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire