Afrique – Les pays touchés par le Corona Virus

Plus de deux cents contaminations par le virus ont été comptabilisés sur le continent africain. L’ampleur de la pandémie est moins importante qu’en Asie ou qu’en Europe mais avec l’apparition de nouveaux cas les pays prennent des mesures pour limiter la propagation du virus. Moins impacté que le reste du monde, le continent africain fait tout de même face
au risque d’une propagation du Covid-19. Alors que l’OMS (Organisation mondiale de la santé) craint que l’Afrique ne puisse “affronter” la pandémie, les Etats prennent leurs dispositions.

L’Algérie a enregistré ses deux premiers décès. Le premier, un homme  de 67 ans, souffrant d’une cardiopathie. La deuxième victime est un homme de 55 ans, venu de France, dans la région de Skikda (est du pays). Son épouse est également contaminée mais dans un état stable. En outre, sept cas de Covid-19 ont été recensés ce qui porte à 26 le nombre des cas confirmés. Sur ces 26 cas, dix patients avaient été guéris. Un 27e cas, concerne un ressortissant italien diagnostiqué positif en février, qui a depuis regagné son pays. Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a ordonné la fermeture de tous les établissements scolaires.

Ce vendredi 13 mars, le Maroc a annoncé une interruption, jusqu’à nouvel ordre, de ses liaisons avec la France due au coronavirus. Des milliers de ressortissants français se trouvent, pour le moment, bloqués dans plusieurs villes marocaines sans solution de retour, même si Jean-Yves Le Drian a assuré sur Twitter que “les autorisations nécessaires pour l’organisation des vols retour seront données”, après s’être entretenu avec son homologue marocain Nasser Bourita.
Les autorités marocaines ont imposé des restrictions aux événements sportifs et culturels, notamment en fermant les stades au public. Le ministère marocain de la santé a déclaré que le pays avait enregistré son premier décès lié au nouveau coronavirus, une femme de 89 ans qui souffrait de problèmes de santé chroniques.

En Tunisie, le ministre tunisien a appelé à reporter les manifestations culturelles. Selon un bilan du ministère tunisien de la Santé, environ 1.000 personnes sont actuellement surveillées à distance, et 600 autres ont achevé leur période de suivi. Pour le moment, un seul cas est confirmé: un Tunisien travaillant en Italie, d’où il était rentré par bateau. La Tunisie, qui compte désormais 16 cas confirmés, a fermé ses frontières maritimes et restreint les dessertes aériennes avec l’Europe et l’Égypte.

A ce jour, l’Egypte a enregistré 59 infections et le décès d’un touriste allemand de 60 ans. Le tout premier cas de coronavirus annoncé par l’Egypte le 14 février, un ressortissant chinois, avait lui aussi été testé positif, avant qu’un nouveau test ne le déclare négatif. Le ministre du Tourisme et des Antiquités, Khaled el-Enany, également présent lors de la conférence de presse mardi, s’est voulu rassurant au sujet du possible impact du coronavirus sur le tourisme.“Partout dans le monde il y a eu un recul du tourisme y compris en Egypte, mais nous n’avons pas été affectés plus que les autres pays”, a-t-il dit.

La Mauritanie, après avoir annoncé son premier cas vendredi, le pays a suspendu tous les vols touristiques entrant sur son territoire.

Un premier cas confirmé a été diagnostiqué en République démocratique du Congo dans la capitale Kinshasa, plus grande ville d’Afrique francophone, a annoncé le ministre de la Santé, le docteur Eteni Longondo. Il s’agit d’un homme de 52 ans de “nationalité congolaise résidant en France”“Il est arrivé à Kinshasa le 8 mars en provenance de France”.  “En ce moment, le patient est stable. Il est isolé et suit des soins appropriés dans une structure sanitaire”, selon le ministre. La RDC s’est dotée d’ “un plan stratégique national” pour faire face au coronavirus, avait déclaré lundi le directeur de l’Institut national de recherche biologique (INRB), le professeur Jean-Jacques Muyembe.

L’Afrique du Sud a annoncé jeudi 12 mars avoir identifié un premier cas du nouveau coronavirus sur son territoire, un homme de 38 ans qui a récemment séjourné en Italie.  A son arrivée sur le territoire sud-africain, cet individu, dont la nationalité n’a pas été précisée, ne présentait pas de symptômes. Il s’agit du premier cas connu en Afrique australe. Actuellement hospitalisé, le patient est à l’isolement. “Nous ne sommes qu’au début de tout ça”, a prévenu le président Cyril Ramaphosa, appelant cependant la population à “ne pas paniquer”.

Un premier cas de Coronavirus a été enregistré au Rwanda. Le malade est de nationalité indienne

Les écoles sont fermées au Gabon où un étudiant a été déclaré infecté ce jeudi 12 mars. Les autorités gabonaises ont annoncé la fermeture de tous les établissements scolaires jusqu’au 30 mars.

Ce vendredi 13 mars, les autorités ont décidé d’interdire les rassemblements de plus de 100 personnes. Un premier cas d’infection par le nouveau coronavirus a été détecté en Guinée, sur une Belge arrivée récemment dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, selon le ministre guinéen de la Santé.“J’ai appris ce matin effectivement qu’il y a un cas de coronavirus confirmé qui se trouve au centre de traitement des maladies infectieuses de Nongo”, dans la banlieue de Conakry, a affirmé le ministre et médecin-colonel Remy Lamah. “C’est une ressortissante belge qui est arrivée à Conakry il y a entre 4 et 5 jours et qui a développé des symptômes hier (jeudi) et elle a été conduite au centre de Nongo”, a expliqué sans plus de détail M. Lamah.

La Guinée équatoriale a adopté dimanche 15 mars des mesures drastiques pour endiguer la pandémie, avec notamment l’interdiction des rassemblements de plus de dix personnes ou l’arrêt de la circulation des bus.
Tous les établissements scolaires, ainsi que les “salles de loisirs et de divertissement“, sont également fermés pour “éviter la propagation de la pandémie qui menace actuellement le monde“, a assuré le Premier ministre.
Ces mesures, appliquées à partir de dimanche, sont valables 30 jours et renouvelables.
Le petit pays d’Afrique centrale a détecté son premier cas avéré de coronavirus samedi 14 mars, une femme équato-guinéenne de 42 ans qui rentrait d’un séjour en Espagne.
Les compagnies aériennes internationales opérant en Guinée équatoriale sont limitées à un vol hebdomadaire.

Un premier cas a été identifié au Togo“Il s’agit d’une patiente de 42 ans résidant à Lomé avec sa famille”, a indiqué dans un communiqué le gouvernement. “Du 22 février au 2 mars, elle a cependant séjourné successivement au Bénin, en Allemagne, en France et en Turquie, avant de regagner le Togo via le Bénin, par la frontière terrestre de Sanvi Condji le 2 mars 2020”, a-t-il précisé. Le gouvernement togolais assure que “toutes les personnes qui ont été en contact avec la patiente ont été identifiées et mises en quarantaine”, mais il n’y a aucune indication sur leur nombre.

Le gouvernement ivoirien a annoncé un premier cas de nouveau coronavirus en Côte d’Ivoire, un homme ayant séjourné en Italie. Il s’agit d’un homme de 45 ans de nationalité ivoirienne, dont les symptômes avaient été détectés mardi 10 mars et dont le diagnostic a été confirmé mercredi, a précisé le ministre ivoirien de la Santé Aka Aouélé dans un communiqué.“Le malade a rapidement été pris en charge au CHU de Treichville”, un des grands hôpitaux d’Abidjan. “Son état clinique est stable et rassurant”, a précisé le ministre.”Les contacts (du malade) ont été identifiés et font l’objet d’un suivi”, ajoute M. Aouélé.

Deux premiers cas de coronavirus ont aussi été détectés au Burkina Faso, chez un couple burkinabè rentré fin février de France, a annoncé la ministre de la Santé Claudine Lougué. Il s’agit des premiers cas dans ce pays sahélien de 20 millions d’habitants. “Le couple est en quarantaine au centre hospitalier universitaire de Tengandogo”, en périphérie sud de Ouagadougou, a déclaré la ministre. Une troisième personne, qui avait effectué le voyage avec le couple, mais ne présentait pas de symptômes, a également été mise en observation. Un “plan de riposte” à l’épidémie mis en place à l’aéroport de Ouagadougou a permis de contrôler “plus de 13.000 entrées”, a indiqué Mme Claudine Lougué.

22 contaminations sont à déclarer au Sénégal. L’un des nouveaux cas concerne une femme de 68 ans, épouse d’un patient de 80 ans testé positif, a indiqué le ministère de la Santé dans un communiqué. Résidant en France, elle est arrivée au Sénégal fin février avec son mari. Le second est celui d’une Anglaise de 33 ans, venue de Londres et arrivée à Dakar le 24 février. Deux premiers cas de coronavirus avaient été annoncés lundi et mardi, sur deux Français. Le dernier patient est un Sénégalais résidant en Italie, rentré au pays le 6 mars. Il a consulté au lendemain de l’apparition des premiers symptômes, puis a été isolé. A ce jour, deux ont été déclarés guéris. Le président Macky Sall a annoncé l’annulation des fêtes de l’Indépendance. Le Sénégal a décidé de se lancer dans la fabrication de kits de dépisatge rapide. L’institut Pasteur de Dakar va colloborer avec un laboratoire britannique. L’objectif est de produire d’ici juin deux millions de kits de dépistage ‘rapide’. Ils doivent permettre de dépister le virus en moins de 10 minutes.

Deux cas ont été confirmés au Cameroun, a annoncé  le ministre de la Santé, précisant que les malades sont un Français arrivé le 24 février à Yaoundé et une Camerounaise qui avait été en contact avec lui. “Au Cameroun, le laboratoire du centre Pasteur dispose d’outils et de capacités pour un diagnostic rapide des cas”, avait affirmé fin février Clavère Nken, responsable de la communication au ministère de la Santé. Par ailleurs, des contrôles ont été établis aux points d’entrée aériens et maritimes dans le pays, avait-il précisé.

Bangui impose une quarantaine aux voyageurs provenant des pays infectés par le coronavirus et interdit tous les voyages vers les pays touchés par le Covid-19.
Le ministère de la Santé a decidé de mettre l’accent sur l’hygiène publique : il est demandé de se laver les mains dans les lieux publics, d’éviter les salutations par la main. Il y a également une “interdiction des accolades“, établie dans un communiqué.

Si le Nigeria n’enregistre pour l’heure que deux cas confirmés de coronavirus, la première économie d’Afrique, largement dépendante du pétrole, pourrait bien subir de plein fouet les effets de l’épidémie mondiale en 2020. “La conséquence, c’est qu’il y aura une baisse des revenus dans le budget, ce qui signifie une réduction de la taille du budget”, a déclaré Zainab Ahmed, la ministre des Finances. Le président Muhammadu Buhari a formé un comité qui doit lui présenter un rapport dès mercredi pour limiter au plus vite les retombées économiques négatives.

Deux cas de coronavirus ont été recensés au Ghana, ont annoncé les autorités sanitaires, précisant que les personnes contaminées arrivaient de Norvège et de Turquie, qu’elles étaient dans un “état stable” et que la situation était “sous contrôle”. Le président ghanéen Nana Akufo-Addo a annoncé un plan de 100 millions de dollars pour aider le pays à faire face à la pandémie. Tous les officiels ghanéens ont l’interdiction formelle de voyager à l’étranger.
(Source TV5Monde)

Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire