Cameroun – NO/SO, Yaoundé au coeur des batailles stratégiques et géopolitiques de l’Union Européenne contre les USA

Bonjour à toutes & tous, je vais commencer ce dimanche avec un info qu’un ami m’a fait passer sur Facebook, je vous le livre tel quel, j’ai juste rajouté les photos prises sur le net :
L’Union Européenne (UE) a rendu public le compte rendu de sa mission sur la situation sécuritaire au Cameroun commandée du 17 au 20 janvier 2020. De cette mission, il ressort que “le Cameroun traverse une crise lourde et difficile.” La mission a énuméré les différentes crises auxquelles le pays de Paul Biya fait face à savoir deux crises aux causes externes: BOKO HARAM et la crise centrafricaine et la crise interne NOSO avec des relents extérieurs. Le présent rapport reconnait qu’il n’y a pas “d’identité anglophone pouvant générer un État nation.” Pourquoi l’UE et les USA s’intéressent t-ils au Cameroun ?
Objectivement d’après le Conseil de sécurité, la crise NO/SO est une crise interne au Cameroun et de ce fait est du ressort du pays de Paul Biya. Contrairement à la crise Libyenne, Sud-Soudanaise, Malienne ou Centrafricaine. Seulement, ces deux groupes de puissances mènent des offensives diplomatiques et des pressions de toutes sortes sur Yaoundé pour avoir le contrôle de ce pays axial du golfe de Guinée.

Le mauvais jeu de Washington !

D’après le compte rendu de l’UE sur la mission commandée au Cameroun, se sont les USA qui apportent un soutien politique aux séparatistes et terroristes Ambaboys. Le Député Quentin, dans son allocution télévisuelle se dit être étonné du retrait des USA au Sahel mais qui s’impliquent activement au Cameroun. Il poursuit en reconnaissant que se sont les USA qui soutiennent les mouvements séparatistes au NOSO à travers l’encadrement qu’ils apportent aux leaders qui résident sur le sol américain. Les USA, d’après le même compte rendu, ont fait de la diplomatie Suisse leur relais. Cela justifie amplement toutes les pressions que TIBOR NAGUY a fait sur Yaoundé et sa tentative de passage en force pour inscrire la question du NOSO au Conseil de sécurité en fin 2019. Tentative éventrée par le véto russo-chinois. Les observateurs avertis peuvent aussi comprendre la réticence de Yaoundé quand à une médiation Suisse. En clair, Washington est derrière les massacres des civils et les horreurs causés par les terroristes ambaboys, peut-on conclure à la lumière du compte rendu de l’UE.

L’UE, le sapeur pompier pyromane.

Si les USA s’activent à éclater le Cameroun et le Nigeria en deux États chacun, l’UE s’active à contraindre Paul Biya à rétablir la France dans ses droits en lui redonnant le monopole que ses 200 sociétés avaient dans la réalisation des marchés au Cameroun et de pouvoir choisir un remplaçant à Paul Biya, pour la suite. Cette situation se traduit par la neutralité que la France et l’UE ont vis-à-vis du Cameroun dans ces différentes crises que le pays traverse. Au Conseil de sécurité, la France a préféré s’abstenir de se prononcer. Dans la lutte contre BOKO HARAM, elle a préféré aller créer le G5 Sahel abandonnant le Cameroun seul dans sa situation sécuritaire délicate. Tout ceci vise à contraindre le Cameroun à renouveler les accords coloniaux esclavagistes que Yaoundé ne souhaite plus reconduire. L’objectif de l’UE reste de procéder à un renversement de Paul Biya pour mettre un pantin pour rétablir la France et l’UE dans “leurs droits”. Le nom qui ressort dans ce rapport est celui de Maurice Kamto. En effet, ce compte rendu reconnaît que Kamto a plusieurs fois eu des rencontres avec les officiels américains.

Maurice Kamto, un pion de l’Occident

Professeur de droit des Universités du Cameroun, entré en politique en 2013 et arrivé 2ème à l’éléction présidentielle de 2018, Maurice Kamto est souvent reçu par les officines occidentales pour négocier son arrivée au Palais de l’Unité à la Soudanaise ou à l’Ivoirienne. En 2018, il a annoncé sa victoire à l’éléction pourtant celui ci avait lamentablement été vaincu. Il a plusieurs fois tenté une insurrection populaire mais rien. Il a choisi de susciter une intervention militaire étrangère pour être facilement porté au pouvoir par ses mentors. Pour y arriver, il n’a eu de cesse de demander une intervention étrangère. La dernière en date est vielle de seulement quelques jours. Il demandait à la France d’user de son pouvoir au Conseil de sécurité pour décrocher une intervention militaire étrangère au Cameroun au moment où le pays a réussi à pacifier la quasi-totalité des zones en crise.

D’autres Puissances lorgnent Yaoundé !

Outre la Chine, la Russie et la Turquie apportent leur soutien à Yaoundé. La Turquie et la Russie ont proposé à Paul Biya de l’aider à la reconstruction des régions sinistrées. Cela embarrasse l’UE et les USA qui se trouvent obligés de revoir leur Politique à l’endroit de Yaoundé. Les USA ont renoncé à la solution à deux États au Cameroun pendant que l’UE tente de négocier avec le gouvernement camerounais pour revenir dans la partie.
Paul Biya en grand maître de Songo !
Le président Camerounais, du haut de son demi siècle de diplomatie de très haut niveau international, a choisi de jouer sur les rivalités !!!

Voilà chers(es) amis(es) à vous de vous faire votre opinion, personnellement aujourd’hui je vais pas dire ce que je pense de tout cela, mais vous pouvez inter-réagir directement sur le site en restant courtois !
Je vous retrouve un peu plus tard, en attendant je vous souhaite à toutes & tous un excellent dimanche remplit de choses positives entourés(es) des personnes que vous aimez ! Paola

Ce contenu a été publié dans Cameroun, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire