Sénégal – Les tirailleurs sénégalais à ne pas oublier

Je vais terminer cette journée avec un article trouvé sur Facebook et je vous le transmet tel qu’il était sur le réseau social :
En novembre 1944, 1280 tirailleurs, anciens prisonniers des nazis ayant combattu pour la libération de la France, sont renvoyés de force au Sénégal depuis Morlaix (Finistère) où ils stationnaient. Ils sont regroupés, avant d’être démobilisés, au camp de transit de Thiaroye (Sénégal).
Refusant les humiliations racistes, et notamment de se voir attribuer une solde inférieure à celle de leur camarades français, les anciens combattants sont aussitôt considérés comme mutins. Le 1er décembre 1944, le général Dagnan, commandant la division Sénégal-Mauritanie, donne l’ordre à l’armée, appuyée par la gendarmerie, d’encercler le camp de Thiaroye et d’ouvrir le feu sans sommations sur ces « indigènes ».

Dagnan sera couvert par les autorités militaires et politiques de l’époque. Le nombre exact de morts n’a jamais été révélé. Et le cimetière qui est actuellement appelé cimetière des martyrs n’est pas le leur. En réalité c’était un cimetière militaire car Bel air était très loin. Nos vaillants martyrs sont enterrés dans une fosse commune à l’intérieur même du camp. L’affaire du camp de Thiaroye s’inscrit, hélas, dans une série d’exactions racistes visant des tirailleurs à la même époque.”

Voilà mes amis(es) ce sera tout pour aujourd’hui, je ne sais pas si demain je vais être disponible, mais je ferais au mieux pour faire un ou deux articles…..
En attendant je vous souhaite à toutes & tous une agréable soirée entourés(es) des personnes que vous aimez. Prenez soin de vous ! Paola

Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire