Cameroun – L’esclavage ici & ailleurs

Comme je vous l’ai dit dans mon précédent Kestionnaire Kmer, je vous propose donc le N° 307 du 06-08-2020 (ils étaient tous les deux d’hier) mais bon, on fait pas toujours comme on veut, mais comme on peut ! Et le sujet de celui est : L’esclavage ici et ailleurs.

Quelle ethnie au kmer a-t-elle été plus vendue que les autres ?
Et pourquoi les marchands d’esclaves autrefois préféraient particulièrement tel ou telle autre esclave ou bien en ce moment là, il n’y avait pas parmi les nègres les très grands travailleurs d’un côté et les paresseux de l’autre ?
En référence au dédommagement que le sud réclame au nord suite à l’esclavage, et bien peut-on se demander à qui les autres peuples vendus comme les blacks doivent axe dédommagements to day ?
Et parmi les peuples noirs, nous savons qu’autrefois tous les grands chefs avaient beaucoup d’esclaves que l’on call en Beti : Olo’o (l’esclave), et en date d’aujourd’hui, tous les lamido ont des esclaves et donc, à qui ces esclaves ou leurs descendants doivent réclamer des dommages et intérêts, ou bien ce type d’esclavage était et est encore tolérable ?
D’autres parts ,nous avons vu en occident des statuts d’esclavagistes cassées, or que c’était pour entretenir l’histoire si douloureuse pour que celle ci ne soit jamais oubliée !!
Mais en saccageant ces statuts, pensez-vous qu’il ne va pas être difficile d’expliquer aux plus jeunes que l’esclavage a bien existé !!
Si oui, tous les symboles qui nous rappellent ces barbaries d’un autre temps venaient à disparaître, comment leur expliquer ?
C’est vrai que l’on pourrait immortaliser aussi les attentats du Bataclan, de Toulouse de Bruxelles, Londres a rappelé une française Yesterday pour que personne n’oublie aussi ça, mais bon, ça ne changera en rien le fait que si les statuts qui rappellent l’esclavage dans le monde sont abattus, et bien l’histoire de l’esclavage risque disparaître avec non ?
D’ailleurs les esclaves nombreux au Liban doivent-ils jubiler suite à ce qui a conduit Macron à Beyrouth , bref espérons qu’il ira en Mauritanie où il y a les esclaves aussi même si pour le cas d’espèce il n’y a pas d’explosion à Nouakchott non ?🙈

En fait on se demande à quoi tout cela rime ! L’esclavage a toujours existé, même du temps des égyptiens, il y avait des esclaves.
Au temps de la colonisation, des Lamido, des chefs de clans vendaient les gens de leurs tribus pour l’argent ou juste pour avoir la paix (pendant un certain temps faut le dire, car quand un autre bateau arrivait, ça recommençait) ! Il ne faut pas oublier que le port de Bimbia servait à ce trafic là !!
Il faut reconnaître tout ça, il faut apprendre tout ça à nos enfants, parce que c’est la réalité, et effacer les traces de ces horreurs, ne peut en rien effacer notre histoire !
Très bonne fin de journée à toutes & tous !
Kap

A propos Kap

Kap, écrivain, artiste, chanteur, surprend par ses textes satiriques mais toujours très engagés ! Auteur de deux titres à succès, "Girouette Président & Foutez le camp" très repris en Europe sont contre le régime politique en place au Cameroun. Vous pouvez trouver ces singles sur Youtube. Quand à son livre "l'Africain", qui est un tant soit peu autobiographique retrace quelques morceaux de vie de l'africain qu'il est ! Son ouvrage est publié par UniBook et pour le commander et l'acheter, rendez-vous sur Unibook.com
Ce contenu a été publié dans Article Kap, Cameroun, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.