Cameroun – 30 ans après le Mondial 1990, Milla et ses coéquipiers vont enfin réceptionner leur maison !

Première équipe africaine à atteindre les quarts de finale de la Coupe du monde, le Cameroun a fait la fierté de tout un continent à l’occasion du Mondial 1990. Déjà président de la république à l’époque, Paul Biya s’était alors engagé à offrir une maison à chacun des héros de la nation dont le célèbre Roger Milla.
Mais, comme souvent sur le continent, le temps a passé et cette promesse est restée lettre morte. En cause : un imbroglio sur la liste des bénéficiaires, qui comportait 44 noms au lieu des seuls noms des 22 joueurs. Il a fallu que le Collectif des Anciens Lions Indomptables (CALIF), présidé par Bertin Ebwelle, relance le dossier en adressant une lettre à Biya en juin dernier pour que les choses bougent.

D’après la presse locale, les vieux héros vont désormais enfin pouvoir entrer en possession de leur logement puisque Biya a signé mercredi une note en ce sens. Les logements seront situés à Yaoundé, Douala et Limbe. Trois joueurs de l’époque, Louis Paul Mfede, Benjamin Massing et Stephen Tataw, tous décédés entretemps, ne pourront malheureusement pas profiter de ce cadeau très tardif…
(Source Afrik-Foot -Par Romain Lantheaume – 8 août 2020 )

Il est à mon sens inadmissible que les Lions n’aient pas obtenu la récompense promise dans l’année qui a suivit leur implication dans la coupe du monde !! Mais finalement on s’aperçoit que comme d’habitude, le président Paul Biya ne tient pas ses promesses et de plus s’enferme dans un silence qui l’arrange bien !
Aussi, j’espère de tout coeur que les maisons promises iront tout naturellement aux héritiers des joueurs qui ont su avec bravoure et courage arriver aux quarts de finale pour cette coupe du monde de 1990 !!!
Et si moi ayant fais des études juridiques tout en étant pas avocat, je conseillerais aux familles des défunts de réclamer leur dû qui leur revient de droit car en droit camerounais, les droits successoraux de l’enfant naturel sont réglés par les articles 756 à 765 du code civil napoléonien de 1804 applicable au Cameroun.. !!! J’dis ça, j’dis rien !!!!
Sur ce je vous laisse, on se retrouve demain, je vous souhaite à toutes & tous une excellente soirée entourés(es) des personnes que vous aimez !
Paola

Ce contenu a été publié dans Cameroun, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire