Afrique – Au Sahel, un million de personnes touchées par les inondations

Bonjour à vous lectrices & lecteurs du site, je vais commencer par une nouvelle qui nous vient du journal RFI.

Dans le quartier de Keur Massar, près de Dakar, le 8 septembre 2020.
Dans le quartier de Keur Massar, près de Dakar, le 8 septembre 2020. REUTERS/Zohra Bensemra

Selon le Bureau de coordination humanitaire de l’ONU (Ocha), près de 760 000 personnes sont touchées par les inondations qui frappent depuis plusieurs semaines l’Afrique de l’Ouest et une partie de l’Afrique centrale. Par ailleurs, plus de 500 000 personnes sont aussi concernées par la montée des eaux au Soudan.
L’an passé, les pluies diluviennes avaient déjà provoqué d’importantes inondations, affectant plus d’un million de personnes dans onze pays. Ocha craint que ce chiffre ne soit dépassé cette année, car la saison des pluies n’est pas terminée.

Des averses s’abattent depuis une semaine sur Ouagadougou. Le gouvernement burkinabè, qui fait état de treize morts, a déclaré l’état de catastrophe naturelle mercredi. Et on ne connaît pas le nombre de sinistrés.
Au Ghana également, les pluies torrentielles et la montée des eaux ont provoqué la mort de plusieurs personnes dans le nord du pays.
Situation similaire au Nigeria où les États du Nord sont les plus affectés. Ocha y a dénombré 30 morts, l’État de Borno recense, à lui seul, 26 000 sinistrés.

Situation alarmante au Soudan

Mais c’est le Niger qui a le plus souffert de ces inondations dans la sous-région avec 330 000 personnes sinistrées, selon le chiffre des autorités et de Ocha, 65 morts et 34 000 maisons détruites, selon des chiffres communiqués mercredi par le ministre nigérien de l’Action humanitaire et de la Gestion des catastrophes.
Plus à l’est, le Tchad et le Cameroun souffrent également de la montée des eaux, mais c’est au Soudan que la situation est la plus alarmante. Le ministre soudanais des Affaires étrangères estime que 500 000 personnes pourraient être directement touchées par ces crues, qui ont provoqué la mort de 101 personnes. Conséquence : l’état d’urgence a été décrété vendredi pour trois mois dans tout le pays.

■ En Mauritanie, les populations de Rosso sous les eaux

Comme vous le voyez chers(es) amis(es) la situation n’est pas très réjouissante, surtout avec le Covid19 en prime, la situation ne peut qu’aller en se dégradant, car les règles d’hygiènes ne peuvent pas être respectées, déjà que c’était pas facile pour les peuples africains, là c’est carrément la bérézina !!! Ayons toutes & tous une pensée pour tous ces sinistrés.
Très bonne journée de vendredi à vous & aux vôtres ! Paola

Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire