RDC – Trafic d’animaux: des chimpanzés en provenance de RDC saisis au Zimbabwe

singe chimpanzé congo rdc primate
singe chimpanzé congo rdc primate JOHN WESSELS / AFP

32 spécimens de chimpanzés vivants, provenant du sud-est de la RDC ont été saisis au Zimbabwe mardi. Ils prenaient la direction de l’Afrique du Sud. Selon le ministère congolais de l’Environnement, quatre trafiquants, trois de nationalité congolaise et un Malawite, sont aux arrêts au Zimbabwe.
Pour l’Institut congolais pour la conservation de la nature, ICCN, ce commerce d’animaux protégés constitue une menace pour leur survie. Des 2 millions de chimpanzés recensés dans le monde au début du XXe siècle, il n’en reste plus qu’environ 500 000, rappelle l’Union internationale pour la conservation de la nature.

Les 32 chimpanzés auraient été capturés dans une zone annexe à deux parcs, celui d’Upemba dans le Haut Lomani, et celui de Kundelungu dans le Haut Katanga, avant d’être transportés dans des caisses à bord d’un gros camion, selon l’ICCN, en direction du Zimbabwe où ils ont été découverts.
« Nous sommes totalement contre ce genre d’action, ça nous déstabilise en tant que citoyens de RDC et en tant que responsable de la conservation, s’indigne Cosmas Wilungula, directeur général de l’ICCN. Nous ne pouvons pas imaginer dans quel parc on pouvait attraper 32 chimpanzés. Ça signifie qu’il y a eu un massacre des chimpanzés. »

Pour sa part, le Réseau Ressources Naturelles, une plateforme d’ONG, s’inquiète de l’ampleur du commerce illicite d’espèces protégées dans le pays. « C’est vrai qu’il y a un grand trafic d’espèces, même celles qui sont totalement protégées, qui traversent les frontières de la RDC ou sont tués au pays, déplore Maître Sabin Mande, responsable de cette organisation. Malheureusement nos moyens ne nous permettent pas de donner des statistiques claires et fiables. »
L’institut congolais pour la conservation de la nature a sollicité le gouvernement Zimbabwéen pour le rapatriement à Kinshasa des 32 primates et des trafiquants, afin que ces derniers soient traduits en justice.
(Source RFI –Avec notre correspondante à Lubumbashi, Denise Maheho )

Personnellement j’arrive pas à comprendre comment et pourquoi ces trafics à la con, un primate est si intelligent, il a confiance en règle générale à l’homme….. A quoi cela sert tout ça ? Pour manger, pour la peau ? C’est juste inadmissible de détruire notre faute, j’espère juste que tous ces trafiquants seront jugés et punis comme ils le méritent et que les gouvernements vont durcir les lois empêchant tout cela ! Paola

Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire