Cameroun – Ascension sociale liée à la vente du piment

Facebook

Comme je passe par là, c’est la main sur le cœur comme à l’accoutumée que je perce les abcès avec vous chers tous et toutes à travers le monde.
Ainsi l’abcès à percer aujourd’hui est celui en rapport avec l’ascension sociale liée à la vente du piment. Entendons nous bien, il y a piment et piment.
Déjà, je voudrais vous faire remarquer qu’il se dit que c’est le plus vieux métier la vente du piment, et s’il est vrai que c’est le plus vieux métier du monde, et bien, c’est que tous les autres métiers ont calqué, ont plagié en quelque sorte la vente du piment.
Autre chose, c’est que sans vente de piment il faut reconnaitre que l’insécurité, j’allais dire que les viols seraient oulala, et les crises liées au fait que les gars qui n’ont pas la maîtrise de leur testostérone vont débloquer du fait de ne pas libérer leur libido seraient légion.
Une façon implicite d’inviter les gouvernements à encadrer la vente du piment car c’est bien le plus vieux métier et ça dépanne beaucoup.

Maintenant, l’autre aspect des choses c’est en relation je vous le disais en intro à l’ascension sociale en prenant pour exemple l’ex du grand 9 qui a percé comme cela se dit au sous-quartier, grâce disent-ils à son piment qu’elle vendrait top, ou disons aux plus offrants.
Soit donc, peut-on dire qu’elle a réussi, que ça marche bien pour elle et pourquoi si vendre le piment propulse comme dans son cas, les autres go ne le font pas ?
Aurait elle pu réussir sans vendre le piment ?
Ceux qui achètent son piment sont-ils à plaindre ou nous pouvons les voir comme des actionnaires ?
Quelle go n’a jamais vendu le piment non pas sauf sur le trottoir, car quand nous parlons de vendre le piment, la majorité voit les go sur trottoir, mais attendez là, dans les hôtels, les auberges, les motels, c’est la prière que les gens font là bas ou sauf les conférences ?
Ne peut-on pas dire que dans le cas de l’Afrique, et bien la tradition encadre bien l’achat légal du piment devant les familles ?

L’échange qui est fait quand vous allez chercher votre piment en bonne et due forme, c’est fortuit, vous prenez votre piment sans rien donner en échange c’est ça ?
Non mais le piment est tellement récréatif, pour ne pas dire jouissif, j’allais même dire que c’est un besoin biologique la consommation du piment, et puis il faut remarquer que si vous ne consommez pas le piment, notre espèce peut bien disparaître.
Pourquoi donc en vouloir à celles qui vendent ça hoha, sans finesse, et tout ?
Sérieux quel est l’élégant djo qui va consommer le piment d’une go sans lui permettre de récupérer des balles, au moins et s’il en a, le mal serait où s’il la gâte avec les do, s’il la lave comme cela se dit ?
Le président a demandé de suivre les modèles et non les anti-models, et sur ce, est ce que l’ex du grand 9 n’est pas un modèle parce qu’elle aurait vendu son piment pour avancer ?
Lui même le président aurait-il épousé sa go si elle n’avait pas de piment ?
Attendez un peu, c’est une go non ?
Et puis, vrai vrai qui n’est pas allé dans restaurant ou dans une veillée, levée parce que la motivation de voir beaucoup de piment lui traversait l’esprit ?
Donc, il faut qu’elles libèrent juste sans que les djo ne byen mais le piment n’aurait pas de goût s’il n’est pas entretenu.
Sérieux, les gars quand vous voyez un bon piment passer, un genre de piment qui donne des intentions sous la culotte ou dans pantalon, et bien sachez que les do y ont été mis, et voilà pourquoi ce piment vous fait tant d’effet.

En d’autre terme il ne faut pas consommer le piment sans bye, et si ça permet à l’intéressée de gravir les marches, les escaliers de la vie, ou si cela vous choque il faut vous en prendre au créateur car à ma connaissance, elles n’ont pas choisi avoir l’exclusivité du piment et les djo rien.
Cela ne va pas dire pour les plus jeunes, vendez le piment à tout le monde pas de combine, mais respectez celles qui vendent hoha, et vous qui dites ne pas vendre donnez toujours cadeau comme avait chanté une sister qui disait être devenue donnée-donnée.
Non mais la vie même nous démontre sa contrepartie dans les rapports humains, il n’y a aucun mal à donner les do à celle qui vous offre gracieusement son piment même pour une minute.
En fait, vous lui êtes redevable même si le plaisir peut être dans les deux sens et Dieu seul sait ici dehors combien de piments dépannent même les djo sensés payer ce qu’ils ont consommé.🌹🌹🌹 Voilà chers(es) lectrices & lecteurs, c’est ma réflexion du jour, n’hésitez pas à laisser vos commentaires ici ou sur la page Facebook de Rétro & Perspectives d’Afrik.
Les images posées sur cet article ne sont pas ma propriété ni celles su site.
Kap

A propos Kap

Kap, écrivain, artiste, chanteur, surprend par ses textes satiriques mais toujours très engagés ! Auteur de deux titres à succès, "Girouette Président & Foutez le camp" très repris en Europe sont contre le régime politique en place au Cameroun. Vous pouvez trouver ces singles sur Youtube. Quand à son livre "l'Africain", qui est un tant soit peu autobiographique retrace quelques morceaux de vie de l'africain qu'il est ! Son ouvrage est publié par UniBook et pour le commander et l'acheter, rendez-vous sur Unibook.com
Ce contenu a été publié dans Article Kap, Cameroun, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.