Haïti – Le bilan du tremblement de terre s’alourdit

Selon la protection civile haïtienne, près de 54.000 bâtiments ont été détruits et plus de 77.000 maisons ont été endommagées.
Selon la protection civile haïtienne, près de 54.000 bâtiments ont été détruits et plus de 77.000 maisons ont été endommagées. (Reginald Louissaint/AFP)

Je vais terminer cette journée avec une information du journal ” Les Echos” qui est parue de matin et qui a une grande importance.
Cinq jours après le tremblement de terre qui a ravagé le sud-ouest d’Haïti, le bilan s’alourdit. Selon les dernières estimations officielles, le séisme a fait 2.189 morts tandis que des centaines de milliers de sinistrés attendent toujours une aide humanitaire qui peine souvent à arriver jusqu’à eux.
Haïti continue de compter ses morts, cinq jours après le tremblement de terre qui a ravagé le sud-ouest du pays. Selon la Protection civile haïtienne, le bilan du séisme s’élevait mercredi soir à 2.189 morts, 332 disparus et 12.268 blessés.
« Les opérations de sauvetage se poursuivent », a-t-elle indiqué sur Twitter. A ce bilan, il faut ajouter « à peu près 600.000 personnes directement affectées et qui ont besoin d’une aide humanitaire immédiate », de l’aveu de Jerry Chandler, directeur de la Protection civile haïtienne dont le centre d’opération d’urgence national est situé à Port-au-Prince.

Plus de 12.000 blessés

Au fil des jours et alors que les espoirs de trouver des survivants dans les décombres s’amenuisent, le bilan s’alourdit donc, et aux pertes humaines s’ajoutent de lourdes pertes matérielles. Toujours selon la protection civile haïtienne, de 53.953 bâtiments ont été détruits et 77.366 maisons ont été endommagées.
Seule bonne nouvelle pour ce pays, les bandes armées et les gangs qui sévissaient depuis longtemps en Haïti se sont mis en pause en raison du séisme. Une trêve informelle qui facilite un peu le travail des organisations humanitaires, mais qui est loin de résoudre tous les problèmes logistiques.

600.000 personnes attendent une aide humanitaire

Alors que, selon la protection civile, pas moins de 600.000 personnes ont besoin d’une aide humanitaire immédiate, une grande partie de ces sinistrés sont difficilement joignables. Le séisme mais aussi les conditions météorologiques rendent les accès difficiles. Le passage de la tempête tropicale « Grace » a accentué par exemple certains glissements et interrompu pendant quelque temps l’acheminement d’aide par voie aérienne.
Une dizaine d’hélicoptères des garde-côtes et de l’armée des Etats-Unis sont arrivés sur place afin de faciliter l’évacuation depuis les zones les plus inaccessibles. Tandis que l’USS Arlington, un navire de guerre qui a, à son bord, plus de 600 militaires et au moins une équipe chirurgicale, est attendu vendredi.
(Source : Les Echos – Claude Fouquet)

C’est vrai que personne je dis bien personne n’aimerait vivre ce que peuvent vivre les haïtiens en ce moment, en plus de l’épidémie de Covid, ils n’avaient pas besoin de cela, mais la nature se révolte bien trop souvent et cela à cause des humains dans leur globalité.
Des soutiens arrivent de toutes parts et chacun fait ce qu’il peut pour retrouver les siens ou un peu de nourriture ou d’eau, mais plus les jours passent et plus il sera difficile de retrouver des survivants et c’est vraiment triste. Alors en cette fin de journée ayons toutes & tous une pensée pour nos amis(es) du bout du monde, en espérant qu’ils ou elles aillent bien et soient hors de danger.
Prenez soin de vous et des vôtres en cette fin de journée, car aujourd’hui nous sommes là, mais qui sait demain ?
Les images posées sur cet article ne sont pas ma propriété ni celles du site.
Paola

A propos Paola

Mon pseudo "Kaki Sainte Anne" Ecrivaine, mais je suis Béatrice Vasseur et je signe tous mes articles ici sous le nom de "Paola"
Ce contenu a été publié dans Les Mots de Paula, Monde, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire