Afrique – Quelques morceaux d’histoire

Bonjour les internautes d’Afrique, du monde et d’ailleurs, en ce mardi nous commençons par une tranche d’histoire que s’est passé le 11 janvier sur le continent africain.
N’oublions pas chers(es) amis(es) que c’est le passé qui a construit l’avenir de nos aïeux et donc le notre. Voici donc les événements concernés :

11 janvier 1879 : Afrique du Sud – Début d’une guerre anglo-Zouloue
La guerre anglo-zouloue eut lieu en 1879 en Afrique du Sud entre le Royaume-Uni et les Zoulous. Elle fut marquée par des batailles particulièrement sanglantes et constitua une étape importante dans la colonisation de la région du Natal. La guerre annonça le début du déclin du Royaume zoulou qui sera annexé définitivement en 1897.

11 janvier 1890 : Sud Est Afrique – Un ultimatum britannique met fin à l’ambition portugaise de la carte rose dans le cadre du partage de l’Afrique.
L’ultimatum britannique de 1890 est un ultimatum du gouvernement britannique prononcé le 11 janvier 1890 à destination du Portugal. L’ultimatum, en violation du traité de Windsor de 1386 et du traité de Berlin de 1885, a entraîné le retrait des forces militaires portugaises des zones revendiquées par le Portugal sur la base de découvertes historiques et d’explorations récentes, mais que le Royaume-Uni revendique également sur la base d’une occupation de fait.
La carte rose était un projet géopolitique de 1887 du gouvernement portugais, présenté par Henrique de Barros Gomes, dans lequel les colonies de l’Angola et du Mozambique étaient réunies sur un axe est-ouest. Or, ce projet s’opposait aux plans britanniques qui visaient à réunir Le Cap et Le Caire suivant un axe vertical. À la conférence de Berlin de 1885, tous les pays réunis, à l’exception du Royaume-Uni, étaient prêts à entériner ce projet. Le 11 janvier 1890, le gouvernement britannique, en violation du traité de Windsor de 1386, lequel avait toujours garanti un profond respect entre les deux nations et du traité de Berlin de 1885, lance un ultimatum demandant que les Portugais se retirent des territoires des Makololo et des Machona (rivière Shire, sud du lac Malawi).
Le partage de l’Afrique désigne le processus de compétition territoriale entre les puissances européennes en Afrique, partie du mouvement général de colonisation de la fin du xixe siècle. Les deux principaux pays européens concernés étaient la France et le Royaume-Uni. L’Allemagne, l’Italie, le Portugal, la Belgique et l’Espagne y ont aussi participé, mais de façon moins importante et souvent plus tardive.

11 janvier 1944 : Maroc – Publication au Maroc du Manifeste de l’Indépendance vis-à-vis de la France encore occupée.
Le Manifeste du  ou Manifeste de l’Indépendance du Maroc est un acte grandement symbolique au Maroc, qui consolide et formalise les prises de position nationalistes issues du Manifeste contre le Dahir berbère du 28 août 1930. Le 11 janvier est officiellement jour férié au Maroc.

11 janvier 1983 : Burkina Faso – Thomas Sankara est nommé Premier ministre de la République de Haute-Volta actuel Burkina Faso.
Thomas Sankara, né le 21 décembre 1949 à Yako en Haute-Volta et mort assassiné le 15 octobre 1987 à Ouagadougou au Burkina Faso, est un homme d’État anti-impérialiste, révolutionnaire, socialiste, panafricaniste et tiers-mondiste voltaïque, puis burkinabè, chef de l’État de la République de Haute-Volta rebaptisée Burkina Faso, de 1983 à 1987.
La Haute-Volta était une colonie de l’Afrique-Occidentale française (AOF) établie le 1er mars 1919 à partir des territoires qui formaient auparavant le Haut-Sénégal et Niger et la Côte d’Ivoire. C’est aussi l’année où la direction régionale Afrique occidentale de la Compagnie française pour le développement des fibres textiles (CFDFT), qui avait pour mission d’organiser au mieux la culture du coton, est installée à Bobo-Dioulasso.

11 janvier 1992 : Algérie – Démission du président algérien Chadli Bendjedid.  
Chadli Bendjedid, né le 1er juillet 1929 à Bouteldja et mort le 6 octobre 2012 à Alger, est un militaire et homme d’État algérien. Il est président de la République algérienne démocratique et populaire de 9 février 1979 au 11 janvier 1992.

11 janvier 1994 : Sénégal –  Les responsables de quatorze pays francophones africains réunis à Dakar décident une dévaluation de 50 % du franc CFA 
Le franc CFA, officiellement franc de la Communauté financière africaine, est le nom porté par deux monnaies communes africaines, héritées de la colonisation française et utilisées par quatorze pays d’Afrique constituant en partie la zone franc 
Le franc de la communauté financière en Afrique, émis par la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest pour les huit États membres de l’Union
Le franc de la coopération financière en Afrique centrale émis pas la Banque des Etats d’Afrique centrale pour les six États membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) 

11 janvier 2000 : Algérie – Amnistie totale des membres de l’Armée islamique du Salut.
L’Armée islamique du salut (AIS), en arabe : الجيش الإسلامي للإنقاذ, est un groupe terroriste algérien, qui s’est opposé au gouvernement de 1993 au 13 janvier 2000. Elle est issue du Front islamique du salut (FIS) dont elle forme la branche armée, elle est souvent nommé FIS ou Front islamique du salut en raison du lien entre les deux entités.

11 janvier 2013 : Mali – L’Armée française intervient dans le conflit malien (opération Serval)  et en profite pour libérer l’otage Denis Allex.  
La guerre du Mali est un conflit armé qui a lieu au Mali depuis 2012, à la suite d’une insurrection de groupes salafistes djihadistes et indépendantistes pro-Azawad. Elle s’inscrit dans le contexte de la guerre du Sahel et des rébellions touarègues contre l’État malien. L’opération Serval est une opération militaire menée au Mali par l’Armée française. Lancée en janvier 2013 et menée dans le cadre de l’intervention militaire au Mali, elle s’achève en juillet 2014 lorsque les forces engagées dans le pays intègrent un dispositif régional : l’opération Barkhane.
La prise en otage de Denis Allex est l’enlèvement par le Harakat al-Chabab al-Moudjahidin en 2009 de Denis Allex, un agent de la DGSE envoyé en Somalie afin d’entraîner les troupes du gouvernement fédéral de transition. L’affaire se termine par une opération militaire de l’armée française menée à Buulo Mareer le 11 janvier 2013 afin de libérer l’otage, opération qui a échoué.

Voilà chers(es) lectrices & lecteurs, nous allons tourner cette page d’histoire pour aujourd’hui, je vous retrouve un peu plus tard dans la journée, surement vers la fin d’après midi, en attendant vu l’heure qu’il est je vous souhaite à toutes & tous un bon appétit ainsi qu’un bon début d’après midi dans la joie et la sérénité.
Les images posées sur cet article ne sont pas ma propriété ni celles du site.
Paola

A propos Paola

Mon pseudo "Kaki Sainte Anne" Ecrivaine, mais je suis Béatrice Vasseur et je signe tous mes articles ici sous le nom de "Paola"
Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire