Afrique – Un peu d’histoire

Bonjour à toutes & tous, comme vous avez dû le constater, j’ai pratiquement été absente toute cette semaine avec beaucoup de choses à gérer, en particulier la préparation de mon déménagement la première semaine de juin.
Néanmoins, comme je passe dans le coin cet après midi, je partage avec vous un peu d’histoire, concernant un 09 avril en Afrique.
Personnellement je pense qu’il est important de connaître l’histoire de sa nation, surtout celle dont on ne parle pas dans les livres d’écoles.
Alors si cela vous intéresse, suivez-moi, c’est par là 👇👇👇

09 avril 1938 : Tunisie – Protestations de rue revendiquant des réformes politiques, aboutissant à une sanglante fusillade qui marquera le mouvement national tunisien. Le mouvement national tunisien désigne, dans sa globalité, le mouvement sociopolitique né au début du 20ème siècle, qui mena la lutte contre le protectorat français de Tunisie  pour obtenir finalement l’indépendance du pays le 20 mars 1956.
Inspiré de l’idéologie des Jeunes Turcs et par des expériences réformistes menées en Tunisie dans la deuxième moitié du 19ème siècle, le rassemblement de notables traditionalistes (avocats, médecins ou journalistes) cède peu à peu sa place à une organisation politique de mieux en mieux structurée par les nouvelles élites formées en France et capable de mobiliser ses partisans pour affronter, si le besoin s’en fait sentir, les autorités du protectorat, afin de faire avancer ses revendications auprès du gouvernement français. La stratégie adoptée par le mouvement alternera entre négociations et affrontements armés, au gré des événements touchant le bassin méditerranéen  dans la première moitié du xxe siècle. L’appui fourni au mouvement politique par les puissants syndicats ouvriers ou les mouvements féministes, dans le contexte d’un renouveau de la culture tunisienne, sur le plan intellectuel ou musical, contribue à l’affirmation de l’identité nationale qui sera renforcée par les systèmes politiques et éducatifs après l’indépendance.
Ainsi le mouvement national fut-il un ensemble composé de groupes très divers mais unis car il était le fait de forces sociales montantes à partir des années 1930 : petite bourgeoisie engagée dans l’économie capitaliste, nouvelles élites “occidentalisées” et classe ouvrière organisée et donc sensible aux revendications sociales

09 avril 2009 : Algérie – Le président algérien sortant Abdelaziz Bouteflika est réélu pour un troisième mandat.
Abdelaziz Bouteflika, né le 2 mars 1937 à Oujda (Maroc) et mort le 17 septembre 2021 à Zéralda (Algérie), est un homme d’État algérien, président de la République algérienne démocratique et populaire du 27 avril 1999 au 2 avril 2019.
Engagé dans l’Armée de libération nationale (ALN) pendant la guerre d’Algérie, membre du clan d’Ouida, il se lie avec Houari Boumédiène, sous l’égide duquel il progresse rapidement dans l’appareil administratif de l’armée des frontières.
Élu député en 1962, il est ministre de la Jeunesse, des Sports et du Tourisme dans le premier gouvernement Ahmed Ben Bella.
Ministre des Affaires étrangères, de 1963 à 1979, dans les trois gouvernements Ahmed Ben Bella dont il contribue à la chute en participant au coup d’Etat de 1965.
Après la mort de Boumédiène, il est de 1979 à 1980 ministre conseiller du président de la République. Accusé d’extorsion de fonds, il est contraint à l’exil de 1981 à 1987.
Durant la guerre civile des années 1990, il se montre plus conciliant que le président Liamine Zéroual.
Candidat indépendant à l’élection présidentielle de 1999, Abdelaziz Bouteflika l’emporte de façon controversée au premier tour, avec 73,8 % des suffrages, après le retrait de tous les candidats, dont les noms ne sont cependant pas retirés des bulletins de vote.
Le début de sa présidence est marqué par la fin de la guerre civile. Il est réélu au premier tour des élections présidentielles de 2004 (85 % des voix), de 2009 (90,2 %) et de 2014 (81,5 %). Il est ainsi le chef de l’État algérien étant resté le plus longtemps en fonction.
Il est également ministre de la Défense à partir de 2002 et président d’honneur du Front de libération nationale (FLN) à partir de 2005.

09 avril 2013 : KenyaUhuru Kenyatta devient le quatrième président du pays.
Uhuru Kenyatta, né le 26 octobre 1961 à Nairobi, est un homme d’État kényan, président de la République depuis le 9 avril 2013. Il est cité en 2021 dans le scandale des Pandora Papers parmi les chefs d’État utilisant des comptes offshore secrets.
Élu membre du Parlement en 2001, il est nommé peu après ministre des Collectivités locales. En décembre 2002, candidat de la KANU à l’élection présidentielle, il est battu par Mwai Kibaki et devient alors le chef de l’opposition.
En décembre 2007, il soutient cependant la réélection du président Kibaki et retrouve alors son poste au gouvernement. En avril 2008, il devient vice-Premier ministre dans le gouvernement de coalition dirigé par Raila Odinga, chargé du Commerce puis, en 2009, des Finances. En 2012, la Cour pénale internationale le met en examen pour crimes contre l’humanité, commis lors des violences postélectorales ayant suivi la présidentielle de 2007.
Il démissionne alors de ses fonctions ministérielles tout en demeurant vice-Premier ministre.

09 avril 2017 : Egypte – Attentats du dimanche des Rameaux.
Deux attentats à la bombe sont perpétrés en Égypte le dimanche des Rameaux, , le premier peu avant 10 heures, près de l’église Saint-Georges de la ville de Tanta, au nord du Caire ; une seconde explosion a lieu peu après 13 heures à l’entrée de la cathédrale patriarcale Saint-Marc d’Alexandrie. La première attaque fait 28 morts et au moins 78 blessés, la seconde faisant 17 morts et 41 blessés. À la suite de ces attentats, le gouvernement égyptien annonce l’instauration de l’état d’urgence pour trois mois.
La communauté chrétienne s’apprête à célébrer la Semaine sainte qui débute le dimanche 9 avril 2017 avec le dimanche des Rameaux.
Alors qu’ils représentent environ 10 % de la population, les chrétiens d’Egypte sont la cible répétée de groupes armés, notamment l’Etat islamique avec l’attentat de l’église Saint Pierre et Saint Paul du Caire du 11 décembre 2016 (vingt-sept morts et quarante-neuf blessés).
Ces deux attentats se déroulent un peu moins de trois semaines avant la visite du Pape François prévue les 28 et 29 avril en Égypte.

09 avril 2019 : Algérie – Le général Abdelkader Bensalah devient chef de l’état par intérim à la suite du “Hirak” ayant fait chuter son prédécesseur le président Boutéflika.
Abdelkader Bensalah, né le 24 novembre 1941 à Fellaoucene et mort le 22 septembre 2021 à Alger, est un homme d’État algérien. Il est chef de l’État par intérim du 9 avril au 19 décembre 2019.
Le Hirak est une série de manifestations hebdomadaires qui ont lieu entre 2019 et 2021 pour protester dans un premier temps contre la candidature d’Abdelaziz Bouteflika à un cinquième mandat présidentiel, puis contre son projet, également contesté par l’armée, de se maintenir au pouvoir à l’issue de son quatrième mandat dans le cadre d’une transition et de la mise en œuvre de réformes. Par la suite, les protestataires réclament la mise en place d’une Deuxième République, et le départ des dignitaires du régime, notamment parce que ceux-ci organisent le prochain scrutin avec les candidatures de caciques du régime, ce qui mène à l’élection de l’ancien Premier ministre Abdelmadjid Tebboune, lui-même contesté par les manifestants.

09 avril 2021 : Djibouti – L’élection présidentielle a lieu afin d’élire le chef de l’État. Le président sortant Ismaïl Omar Guelleh, au pouvoir depuis 1999, est largement réélu pour un cinquième mandat.
Ismaïl Omar Guelleh, né le 27 novembre 1947 à Dire Dawa en Ethiopie est un homme d’État djiboutien, président de la République depuis 1999.
L’élection présidentielle djiboutienne de 2021 a lieu le 9 avril 2021 afin d’élire le président de Djibouti pour un mandat de cinq ans.

Voilà chers(es) lectrices & lecteurs, c’est tout ce que j’ai pu trouvé pour un 09 avril en Afrique, néanmoins, si une ou des personnes ont des informations, je suis preneuse.
Je vous retrouverais demain dans l’après midi (après avoir fait mon devoir de citoyenne) pour faire un point sur l’évolution de la pandémie de Covid19 en territoire africain.
Alors je vous abandonne, et je vous souhaite à vous et aux vôtres, un bon weekend et une excellente fin de journée et une douce soirée.
Prenez soin de vous et des personnes qui vous entoure.
Les images posées sur cet article ne sont pas ma propriété ni celles du site.
Paola

A propos Paola

Mon pseudo "Kaki Sainte Anne" Ecrivaine, mais je suis Béatrice Vasseur et je signe tous mes articles ici sous le nom de "Paola"
Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire