Congo – Des enfant et des Femmes exploitées par les sociétés minières en RDC

Bonjour lectrices & lecteurs du monde, aujourd’hui, je voudrais parler des conditions du travail des femmes dans les mines du Congo. Un ami m’a expédié des photos, je vous livre cela tel quel, et je rajouterais mes notes personnelles en fin d’article.
Bonsoir Madame ! Je vous envoie ces images afin de vous montrer les travaux des femmes d’ici chez-nous dans des carrières minières.

Étant donné que nous le siège Social de ALFA-CONGO se trouve actuellement dans la ville de Kamituga inclus dans le territoire de Mwenga, province du Sud-Kivu en RD Congo,
Je vous signale que la ville de Kamituga est une ancienne cité minière de MGL (Mine des Grands Lacs) puis la mine a été vendue à la SOMINKI (Société Minière du Kivu)…

Après la guerre de 1996 à 1997, qui a déchirée le pays (Zaïre) à l’époque, la SOMINKI a abandonné la mine et alors tout a été pillé par les FAR (Armée Rwandaise) et les rebelles. Aujourd’hui cette mine est devenue une activité pour tous.
Chaque année les hommes y meurent et les femmes passent leurs jours entrain de chercher un appuis matériel, afin de répondre à la brutalité de besoins etc.

Je suis actuellement à Kamituga, située à plus de 180Km de ma ville natale. Juste où se trouve plusieurs carrières minières.

Je vais profiter de cette occasion pour visiter un endroit où on a enterré plusieurs personnes mortes dans un puits d’Or l’année dernière…
Puis-je vous envoyer quelques images ?

Comme vous pouvez le constater chers(es) amis(es), les conditions de vie difficile pour ces femmes ne sont plus à prouver, les images sont parlantes d’elles mêmes. De plus les ustensiles pour pouvoir travailler sont vétustes et datent de mathusalem !!!!
J’ai donc moi même effectué quelques recherches et il faut savoir que l’exploitation des ressources minières de la République démocratique du Congo a commencé il y a plus d’un siècle, et qu’elle constitue une part très significative de l’économie nationale de la RDC, bien que celle-ci soit en théorie essentiellement basée sur l’agriculture.
Il faut savoir que le sous-sol de la République démocratique du Congo compte parmi les plus riches au monde. La RDC possède des gisements d‘une cinquantaine de minerais, mais seulement une douzaine est exploitée :
le cuivre, le cobalt, l’argent, l’uranium par Areva, le plomb, le zinc, le cadmium, les diamants, l’or, l’étain, le tantale, le tungstène, le manganèse et d’autres métaux rares comme le coltan.
La République démocratique du Congo extrait également de son sous-sol des diamants.
Le pays possède la deuxième réserve mondiale en cuivre avec 10 % du total recensé sur la planète et surtout les plus importantes réserves de cobalt (près de 50 %).

Les ressources minières sont situées principalement dans l’est et dans le sud de la RDC.
Étant donné cet avantage naturel, la défaillance de l’économie de la RDC est généralement attribuée à la soit disant “malédiction des ressources naturelles”, qui décrit la difficulté rencontrée par certains pays ayant des ressources naturelles en abondance, à se développer économiquement. Il faut quand même savoir que les ressources minières du Congo étaient exploitées bien avant l’époque coloniale en 1870.
Les habitants extrayaient et raffinaient le cuivre des mines de Boko-Songho de Mindouli et le plomb provenant de la mine de M’Fouati jusqu’au début du XXe siècle

Ce qui est néanmoins choquant, c’est que les exploitations minières en RDC ont provoqué de nombreuses expropriations forcées, et les travailleurs du secteurs exercent dans des conditions déplorables. Les travailleurs, dont une part significative est composée d’enfants, creusent avec un équipement rudimentaire dans des tunnels dangereux avec un risque permanent d’effondrement et gagnent à peine assez pour se nourrir.
Aujourd’hui, c’est toujours le cas et la condition des enfants et des femmes sont déplorables, la sécurité n’est pas assurée, et les profits des exploiteurs miniers passent avant tout.
Mais nous reviendrons dans un prochain volet sur le sujet.
Je vous souhaite à toutes & tous un agréable mercredi. Prenez soin de vous
Les images posez sur cet article ne sont pas ma propriété, ni celles du site.
Paola

A propos Paola

Mon pseudo "Kaki Sainte Anne" Ecrivaine, mais je suis Béatrice Vasseur et je signe tous mes articles ici sous le nom de "Paola"
Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire