Somalie – la sécheresse extrême

Bonjour les internautes du monde, ce matin je vais parler de la Somalie.
Cela fait pratiquement trois longues années que la sécheresse sévit en Somalie qui est se toute évidence dû au changement climatique mais en plus de cela, la famine et les violences laissent la population dans le désarroi le plus total.
Plus de 755.000 personnes ont été déplacées cette année, portant à un million de personnes le chiffre total de déplacés en Somalie depuis janvier 2021,
La sècheresse s’est accrue depuis janvier 2021
C’est une situation inédite en plus de 40 ans. Les observateurs s’attendent à une prochaine saison des pluies mais qui sera insuffisante, une fois de plus, cela entraînera à nouveau le déplacement de nombreuses familles alors que la famine se profile à l’horizon, non que dis-je, elle est déjà là !!
les pâtures sont complètement asséchées, les animaux meurent faute de nourriture dans la nature. Le plus terrible ce sont les familles qui perdent leurs enfants ou des membres des proches parce qu’elles ne peuvent plus se nourrir.
De plus en plus de familles sont obligées de tout abandonner faute d’eau et de nourriture dans leurs villages. 

De plus, les effets du changement climatique et la hausse des prix des denrées alimentaires due au conflit en Ukraine ont accéléré la sécheresse et la famine.
Mais il faut savoir que le conflit en Ukraine ne date pas d’hier puisque cela dure depuis 2014 !!!
Alors de qui se moque t’on ??
C’est la quatrième saison des pluies ratée consécutive depuis fin 2020.
Les communautés toutes vulnérables sont durement touchées par les effets de la crise climatique. De nombreuses familles sont laissées sans protection et les déplacements augmentent. En 2022, face aux besoins énormes, les agences humanitaires de l’ONU composent avec “des ressources insuffisantes”.
En juin 2022, le HCR annonçait qu’il avait besoin de 9,5 millions de dollars pour la Somalie, dans le cadre de son appel régional pour la Corne de l’Afrique, pour aider les communautés déplacées touchées par la sécheresse catastrophique.

L’eau est, sur le continent africain, inégalement répartie : 14 pays sont menacés d’une grave pénurie ; 80 % des personnes privées d’un accès à une source d’eau potable, pourtant ce qui est surprenant, c”est que le sous sol de l’Afrique dispose d’autant d’eau que de minerais.
En effet, le sous-sol de l’Afrique serait riche en eau Des scientifiques britanniques ont estimé à 0,66 million de km3 le volume des eaux souterraines, plus de cent fois la ressource annuelle en eau renouvelable du continent !!
Alors pourquoi je fore t’on pas ?
Pourquoi ne pas amener l’eau dans des villes, des villages ?
Pourquoi ne pas pallier à ce phénomène climatique avec des moyens logiques ?
C’est vrai que c’est sans doute plus facile de creuser pour sortir du pétrole, des diamants ou du cobalt qui rapporte aux gouvernement et industriels intéressés par ces richesses, plutôt que d’amener de l’eau aux populations qui finalement rapporte rien à tout ces hauts placés, mais sauverait surement la vie de milliers de gens !!
Ce sera tout pour le moment chers(es) lectrices & lecteurs, je vous retrouve en fin d’après-midi, en attendant, je vous souhaite à toutes & tous une agréable journée remplie de sérénité.
Les images posées sur cet article ne sont pas ma propriété ni celles du site.
Paola

A propos Paola

Mon pseudo "Kaki Sainte Anne" Ecrivaine, mais je suis Béatrice Vasseur et je signe tous mes articles ici sous le nom de "Paola"
Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire