France – Le mouvement des agriculteurs se durcit


Bonjour à toutes & tous, aujourd’hui je reviens en France et je vais parler de la colère de nos paysans et n’en déplaise à certains, car beaucoup d’africains ne comprennent pas la démarche du monde agricole chez nous avec les manifestations et autres barrages partout.
Alors pendant que le gouvernement sous pression planche sur la réponse à apporter, la contestation des agriculteurs prend de l’ampleur, sur les autoroutes, les rocades et les ronds-points. Les syndicats paysans comme la FNSEA, la Confédération paysanne, les Jeunes Agriculteurs, les pécheurs ont prétendu hier se joindre au mouvement.
Alors je vais récapituler avec vous les revendications de nos agriculteurs.
Les raisons en sont simples finalement. Déjà nos paysans sont écrasés de charges, on leur demande de baisser les productions pour faire venir des denrées de l’étranger.
Personnellement je pense que la France est un pays qui peut s’auto-suffire en matière de production agricole. De plus des contraintes sanitaires inouïes et complètement paradoxales (comme tout ce que fait le gouvernement) les empêchent de travailler, et comme les produits importés sont moins chers, la concurrence déloyale est flagrante, surtout que les normes sanitaires ne sont pas partout pareilles en Europe.

barrage sur A9 à Nîmes

Guingamp RN12

Il faut savoir que les agriculteurs, qu’ils soient éleveurs, producteurs laitiers, céréaliers ou autres la plupart d’entre eux ne peuvent ce dégager un salaire décent, tous ces gens vivent en dessous du seuil de pauvreté.
On peut donc comprendre leur colère et leur désarroi et les suicides !!

Hier, Gabriel Attal à réunit à Matignon
les ministres concernés par la crise : Marc Fesneau (Agriculture), Christophe Béchu (Transition écologique) et Bruno Le Maire (Economie), mais à mon sens Bruno Le Maire va encore vouloir faire des économies sur le dos des gens, vu sa position sur l’EDF.
Des premières mesures devraient être annoncées par le gouvernement d’ici à la fin de la semaine, sachant que cela fait des semaines, voire des mois que le monde agricole réclame et attend des actes concrets
Pour Mattei (Modem), les demandes de la FNSEA sont “assez raisonnables”. Le président du groupe Modem à l’Assemblée nationale, Jean-Paul Mattei, a jugé hier matin sur l’antenne de Radio J “assez raisonnables” les demandes formulées la veille par la FNSEA, comprenant aides financières directes et allègements des contraintes environnementales. Ce député de la majorité, appartenant au même parti que le ministre de l’Agriculture Marc Fesneau, a déclaré que ces demandes  “franchement, ne sont pas des choses à la marge, ce sont des propositions de bon sens”.

En Tarn & Garonne, le porte parole des Jeunes agriculteurs (JA) du Tarn-et-Garonne, Jean-Baptiste Guibert, a indiqué  avoir “sursécurisé” les barrages.
On a doublé les murs de bottes de paille et installé les tracteurs juste derrière. On ne veut pas prendre de risque et on voit qu’on a eu raison.” et de ce fait il a eu raison puisqu’un nouvel accident a eu lieu sur un barrage, sans gravité fort heureusement.
L’Occitanie, point de départ du mouvement, reste la région la plus touchée avec plusieurs barrages en différents points des autoroutes A61, A62, A63 et A64, sans compter les blocages sur les routes nationales, la rocade d’Albi ou encore dans le centre-ville d’Agen. La mobilisation s’organise plus haut en Gironde pour bloquer les accès aux autoroutes A10 et A89, plus à l’est vers Lyon avec des barrages sur l’A6 et l’A47 ou encore entre l’Isère et la Drôme avec l’important barrage installé sur l’A7.
Même les agriculteurs de la moitié nord du pays se joignent au mouvement : plusieurs blocages sont organisés de la Bretagne jusqu’en Alsace, en passant par les Hauts-de-France. Certaines fédérations départementales des syndicats agricoles envisagent même d’avancer sur l’Île-de-France et Paris, notamment la FDSEA de l’Oise qui mène une opération à Beauvais. “On arrivera aux portes du péage, et la prochaine étape, ça sera Paris. Si on n’a pas de réponses concrètes, on sera à Paris dans quelques jours” a d’ailleurs indiqué Régis Desrumaux, agriculteur et membre de la FDSEA de l’Oise.

Cette infographie date du 23janvier, depuis d’autres barrages se sont installés. Seule carte que j’ai trouvé qui est surement minimisée !!

François Ruffin invité hier sur le BFM se dit “solidaire” du mouvement des agriculteurs mais contre la “violence”. Le député LFI de la Somme François Ruffin s’est dit “solidaire des personnes qui se battent pour pouvoir vivre de leur travail”. “Ce n’est pas comme si cette crise était nouvelle, les paysans ne sont pas payés comme il faut. Le marché écrase le paysan”, a estimé l’ancien journaliste, ajoutant également que, pour lui, “la violence n’est pas une solution, ça dessert les mouvements”.
I
l est vrai que Mr Ruffin à toujours été du côté des travailleurs contrairement à d’autres politiques qui vont où le vent les pousse !
Journée agitée en vue à Rennes. Le convergence des luttes dans la préfecture de Bretagne. Les pêcheurs ont annoncé hier qu’ils rejoindraient les agriculteurs dans une manifestation prévue qui était prévue hier.
D’autre part, les professeurs et personnels des écoles sont en grève et des étudiants ont également prévu une manifestation en fin de journée.

(Terreur Graphique/Libération)

Quentin, un jeune agriculteur de la Drôme lance : «Deux suicides d’agriculteurs  chaque jour, c’est énorme, pointant du doigt un pantin de paille.
Mercredi, il est venu avec son père, Eric, participer aux blocages dans le département. Ils sont plusieurs centaines d’agriculteurs drômois, vauclusiens et ardéchois à avoir convergé à Montélimar pour manifester à l’appel de la FNSEA et des Jeunes Agriculteurs.
Nos agriculteurs sont en train de disparaitre tout comme ont disparu nos industriels en France, nous nous devons de la soutenir, c’est mon point de vue.
Les agriculteurs doivent aussi se mobiliser afin de créer des coopératives où la population française achèterait leurs produits !! Perso je préfère acheter local plutôt que manger un poulet qui vient de je sais pas où !!
Alors qu’on importe des victuailles que nos agriculteurs ne produisent pas, je suis d’accord, mais détruire  nos agriculteurs pour favoriser les agriculteurs étrangers, je suis pas d’accord du tout !

Aux alentours de Nantes

Résultat d’images pour image agriculteurs sur Paris Une note de la direction nationale du renseignement territorial datant de mercredi prévient que plus les jours passent, plus les risques de dérapages s’accentuent”.
Cette même note insiste sur les
actions d’envergure” qui sont prévues par les agriculteurs, et autres, dans les prochains jours. Alors le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a donné mercredi soir des consignes de grande modération” aux préfets, leur demandant de ne faire intervenir les forces de l’ordre qu’en dernier recours”, mais quand on voit le dispositif déjà installé sur Paris, cela prouve bien que là-haut ils ont les jetons et ça dans les grandes largeurs.
Les manifestations agricoles sont aussi en Belgique, en Allemagne, aux Pays-bas
Les dirigeants veulent tuer le monde agricole, la population française est debout !! La révolution commence comme ça !!
Ce sera tout pour aujourd’hui, je vous retrouve demain en attendant, je vous souhaite une agréable journée de vendredi.
Les images posées sur cet article ne sont pas ma propriété, ni celles du site.
Paola

A propos Paola

Mon pseudo "Kaki Sainte Anne" Ecrivaine, mais je suis Béatrice Vasseur et je signe tous mes articles ici sous le nom de "Paola"
Ce contenu a été publié dans France, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire