RDC – Mort de Chérubin Okende, suicide ou assassinat ?


Bonjour à toutes & tous, ce matin je vais revenir sur un fait qui s’est déroulé en 2023.
Le corps de Chérubin Okende en RDC qui avait été retrouvé mort dans des circonstances plutôt troublantes le 13 juillet 2023,  assis au volant de sa voiture sur un boulevard de Kinshasa.
Une enquête avait été ouverte et le février, cette enquête sur la mort de l’opposant politique a conclu à un suicide. Ce résultat est contesté par la famille de l’ancien ministre des Transports et député d’opposition, mais également de la part de son parti “Ensemble pour la République”. Les réactions aux résultats de l’autopsie se sont multipliées. Vendredi 1er mars, l’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) s’est dite “profondément déçue” par la conclusion du parquet.
Le président de l’Association africaine pour les droits de l’homme, Jean-Claude Katende, a critiqué cette conclusion de “ridicule”.

RDC : Libération des militants de Lucha arrêtés à Goma — La Libre AfriqueQuant au mouvement citoyen, la Lucha, Stewart Muhindo membre de l’organisation juge les conclusions de l’enquête “totalement scandaleuses et révoltantes”,
De plus il déclare : “toutes les photos, tous les premiers éléments du dossier, même analysés par un novice, laissent à croire qu’il y a eu un meurtre et c’est incompréhensible que la justice conclue à un suicide ».
La majorité quand à elle soutient les conclusions du parquet.
Jean Thierry Monsenepwo, cadre politique de l’Union sacrée, quand à lui à fait la déclaration suivante :
“le travail du parquet est humain, c’est-à-dire qu’il ne sera jamais à 100% terminé.
À ce stade, je pense qu’il faut l’accueillir et l’accepter. S’il fallait demain qu’il puisse avoir davantage d’éléments à intégrer dans ce travail qui a été fait, ouvrir la brèche, comme l’a dit le gouvernement, il n’y a pas de problème.
Mais pour l’instant, nous faisons confiance à notre justice et nous sommes convaincus que le travail qui a été fait a été à la mesure des moyens et des dispositions de notre justice”.

Résultat d’images pour image Alexis Deswaef D’autres parts, l’avocat belge de la famille de Chérubin Okende conteste lui aussi la thèse du suicide. La conclusion du parquet général à Kinshasa était déjà contestée par son parti et par des organisations de défense des droits de l’Homme.
Désormais, c’est devant la justice belge que l’affaire devrait se déplacer.
Depuis le 7 novembre dernier, la mort de Chérubin Okende fait l’objet d’une plainte en Belgique. La plainte a été déposée à l’encontre du chef du renseignement militaire congolais, Christian Ndaywel, car il a la nationalité belge.
Maître Alexis Deswaef va relancer le dossier. Il interpelle directement le ministre de la Justice pour avoir le rapport de l’experte belge dépêchée à Kinshasa le 3 août dernier pour assister avec un expert sud-africain à l’autopsie de Chérubin Okende.
“Plus que jamais, la procédure en Belgique revêt toute son importance.

La communauté internationale a une responsabilité d’avoir avalisé aussi facilement le hold-up électoral d’un pouvoir autoritaire et, je le rappelle, l’enfermement, l’arrestation et la détention de Salomon Kalonda, Stanis Bujakera, et la manière dont les élections se sont déroulées.
Je pense qu’il y a maintenant de la part des autorités sud-africaines et des autorités belges des réponses à donner à nos questions”, a déclaré Alexis Deswaef.
Le nouveau ministre belge de la Justice s’est contenté pour l’instant de dire qu’il ne pouvait divulguer le rapport, car il fait partie d’une enquête.
L’affaire a été confiée au parquet de Bruxelles, mais la justice belge examine actuellement si elle doit être transférée à la section droit international et humanitaire du parquet fédéral.(Source : rfi)

Personnellement ce qui me chiffonne dans ce qui est écrit ci-dessus, en général un ou des experts pour faire une autopsie et qui sont mandatés, peuvent dire si une personne s’est suicidée ou pas et cela à 100%.
Ils peuvent même savoir les antécédents médicaux du défunt et tout le reste, cela sert à cela un service scientifique.
Néanmoins nous essaierons de suivre la suite de cette contestation qui pourrait mettre sur la sellette le pouvoir en place.
Ce sera donc tout pour aujourd’hui, je vous retrouve demain, en attendant, je vous souhaite à vous et aux vôtres une excellente journée remplie de sérénité. Prenez soin de vous. Les images posées sur cet article ne sont pas ma propriété, ni celles du site.
Paola

A propos Paola

Mon pseudo "Kaki Sainte Anne" Ecrivaine, mais je suis Béatrice Vasseur et je signe tous mes articles ici sous le nom de "Paola"
Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire