Lettre ouverte à Paul Biya

BIYAPendant que vous vous prélassez sur les bords du Lac Léman, des soldats camerounais tombent sous les balles de Boko Haram, et se débattent pour que les avancées de ses terroristes n’aillent plus loin, pour assaillir les populations, pendant que vous dépensez allègrement l’argent de vos contribuables, ces derniers « volent » implicitement leurs congénères juste pour survivre !

Voyez-vous Monsieur, ce que je n’admet pas moi petite française, c’est que,  lorsque j’envoie un colis à ma famille de la France au Cameroun, moi qui a payé les frais d’envoi, plus les frais de douane et de taxes en tous genres, oui ce que je n’admet pas c’est que des employés de vos postes réclament des « bakchichs » pour que mes correspondants récupèrent leurs colis.

En France Monsieur, les employés des postes rémunérés par l’Etat (même s’il ne roule pas sur l’or) n’iront jamais nous réclamer de l’argent pour nous donner notre bien fusse t-il expédié d’un autre pays !

Alors c’est vrai que j’entends dire : « C’est l’Afrique », “c’est comme ça”, “on y peut rien”, “c’est la vie” mais chez moi vous savez un dicton dit : « Tel maître, tel valet » aussi comprenez bien que cela veut tout dire !

Ceci étant dit, ne croyez-vous pas (puisque soit disant vous êtes malade) qu’il serait temps de passer la main ? Oh mais pas à votre fils, votre neveu ou votre cousin, non, non, mais ne croyez-vous pas qu’il serait temps d’organiser des élections tout ce qu’il y a de plus démocratiques, puisque votre peuple commence à gronder…

Bien sur, il y aura toujours des pour et des contres, mais c’est cela la démocratie Monsieur et quand vous faites emprisonner des journalistes, des écrivains et même des politiques qui ne sont pas d’accord avec votre vision des choses, dans mon pays Monsieur, on appelle cela de la dictature. 

D’autres parts il est inadmissible que votre population vive dans la pauvreté la plus immonde, sans eau courante chez eux, avec des coupures intempestives d’électricité qui profitent surtout à tous ceux qui sont restés dans votre palais présidentiel et de l’état des routes de votre pays dont je ne parle même pas !

Et pour terminer ce courrier Monsieur, vous devriez prendre exemple sur ce Président de L’Uruguay, José Mujica, qui s’est fait remarquer en refusant clairement le train de vie présidentiel tout en restant dans sa modeste fermette dans les environs de Montevideo et qui reverse la plupart de son salaire à des œuvres charitables de sorte qu’il ne lui reste l’équivalent d’un salaire moyen mensuel, c’est à dire 775 $. Ce qui lui a valu le surnom de Président le plus pauvre du monde, mais cela éviterait que vos employés indélicats qui pour arrondir leurs fins de mois volent ce qu’ils peuvent à qui ils peuvent !!

Encore une petite chose puisque toujours d’après les « ont-dit » vous avez un pied dans la tombe, oui n’oubliez pas que là où vous partirez, tout ce que vous avez pu amassez indélicatement au cours de votre vie, vous ne l’emmènerez sûrement pas avec vous !

PS : Vous aurez sans doute remarqué qu’à aucun moment je ne vous appelle Monsieur le Président, mais pour moi un Président (même si parfois il n’est pas très honnête) veille quand même sur son pays et sa population, apparemment ce n’est pas votre cas !

C’était K.S.A. depuis la France

En date du 05 septembre 2015

A propos Kaki

L'écriture m'a été d'une aide précieuse et mes écrits reflètent mon caractère. Que ce soit dans mes poésies, ou mes articles, tous sont matière à réflexion puisque très souvent je dénonce les exactions et la corruption présente partout dans le monde. Je me bats aussi pour la condition des femmes en Afrique et ailleurs ainsi que la protection des enfants ! Dans mon combat, notre auteur et ami "Kap" m'a rejoint pour nos convictions. Déjà neuf recueils de poésies à mon palmarès, tous répertoriés à la Bibliothèque Nationale de France. (BNF) " COULEUR D'AFRIK " au nombre de six recueils ont vu le jour, ils parlent de l'Afrique et des conditions de vie. " VOUS AVEZ DIT NORMAL " raconte des histoires extraordinaires vécues par moi " LES MOTS DES MAUX " sont les histoires de la vie de tous les jours. " LE CŒUR EN VRILLE " est tout en douceur et romantique à souhait ! Je n'ai pas oublié les enfants avec mon recueil "LÉGENDES D'ICI & DE LA-BAS" qui paraîtra pour les fêtes de Noël. Actuellement je travaille sur ma bio dont la première partie devrait paraître en début d'année 2021, elle s'appelle "JE TE RACONTE" Je suis tendre, amusante et parfois mordante, mes écrits ont un style qui font de moi un auteur confirmé qui mérite que vous me suiviez, si vous aimez la poésie ! A très bientôt de vous voir sur mes écrits. Je vous love ! Kaki
Ce contenu a été publié dans K.S.A, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.