Monde – Disparition de El Che





Bonjour à toutes & tous ….. C’était hier la date anniversaire de la disparition du Che… En effet c’est le 09 octobre 1967 que le Che est exécuté en Bolivie, son cadavre est exposé par les militaires pour prouver que le “mythe” est bien mort ! Pourtant la légende ne fait que commencer. Cinquante ans après son assassinat, la foule est venue en masse  lors de la soirée, organisée par Daniel De Santis, l’un des fondateurs du Mouvement guévariste d’Argentine, s’anime autour de poèmes, de chansons et de témoignages de militants et d’anciens amis du Che, comme Carlos Calica Ferrer, qui l’a accompagné lors de son dernier voyage, avant qu’il ne rejoigne la révolution cubaine de Fidel Castro.

Ernesto Rafael Fuevara est un révolutionnaire marxiste argentin ainsi qu’un homme politique d’Amérique latine. Il a été un dirigeant de la révolution cubaine. Alors qu’il est jeune étudiant en médecine, Guevara voyage à travers l’Amérique latine, ce qui le met en contact direct avec la pauvreté dans laquelle vit une grande partie de la population. Son expérience et ses observations l’amènent à la conclusion que les inégalités socio-économiques ne peuvent être abolies que par la révolution.

Il décide alors d’intensifier son étude du marxisme et de voyager au Guatemala afin d’apprendre des réformes entreprises par le président Jacobo Arbenz Guzmán, renversé quelques mois plus tard par un coup d’État appuyé par la CIA. Peu après, Guevara rejoint le mouvement du 26 juillet, un groupe révolutionnaire dirigé par Fidel Castro. Après plus de deux ans de guérilla durant laquelle Guevara devient commandant, ce groupe prend le pouvoir à Cuba en renversant le dictateur Fulgencio Batista en 1959.

Dans les mois qui suivent, Guevara s’installe dans la prison de La Cabaña. (Ce site est visité par des milliers de personnes chaque année…) Il est désigné procureur d’un tribunal révolutionnaire qui exécute plus d’une centaine de policiers et militaires du régime précédent jugés coupables de crimes de guerre.

Puis il crée des camps de « travail et de rééducation ». Il occupe ensuite plusieurs postes importants dans le gouvernement cubain qui écarte les démocrates, réussissant à influencer le passage de Cuba à une économie du même type que celle de l’URSS, et à un rapprochement politique avec le Bloc de l’Est, mais échouant dans l’industrialisation du pays en tant que ministre. Guevara écrit pendant ce temps plusieurs ouvrages théoriques sur la révolution et la guérilla. 

En 1965, après avoir dénoncé l’exploitation du tiers monde par les deux blocs de la guerre froide, il disparaît de la vie politique et quitte Cuba avec l’intention d’étendre la révolution. Il se rend d’abord au Congo-Léopoldville, sans succès, puis en Bolivie où il est capturé et exécuté sommairement par l’armée bolivienne entraînée et guidée par la CIAIl existe des doutes et de nombreuses versions sur le degré d’influence de la CIA et des États-Unis dans cette décision. 

Après sa mort, Che Guevara devient une icône pour des mouvements révolutionnaires du monde entier, mais demeure toujours l’objet de controverses entre historiens, à cause de témoignages sur des exécutions d’innocents mais contestées par ses biographes. Un portrait de Che Guevara réalisé par Alberto Korda est considéré comme l’une des photographies les plus célèbres au monde. Mais de toute évidence cet homme était admiré de toutes les populations et il restera dans les mémoires forever ! Paola



Ce contenu a été publié dans Les Mots de Paula, Monde, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire