Cameroun – Enquête sur 14 000 agents de l’Etat




La Fonction publique camerounaise vient de publier une liste des  14 134 fonctionnaires appelés à clarifier leur situation administrative auprès de leur directeur des ressources humaines, à compter de ce mois de décembre.

Dans le document du ministère de la Fonction publique, l’on note que les agents publics listés sont davantage issus des secteurs de l’éducation et de la santé : des professeurs de lycée aux infirmières, en passant par des médecins et des enseignants d’éducation physique. Le nettoyage du fichier des fonctionnaires camerounais obéit à la politique du  comptage physique instruite par le président de la République Paul Biya, dans la circulaire relative à la préparation du budget de l’Etat, pour le compte de l’année 2018.

 Grâce au comptage physique, le gouvernement camerounais espère mettre un terme ou alors atténuer le phénomène des fonctionnaires et agents de l’Etat fictifs, ou encore des agents de l’Etat ayant abandonné leurs postes, mais qui continuent de bénéficier indûment de rémunérations et autres avantages du Trésor public. Le toilettage engagé pourrait alors avoir une incidence sur la masse salariale qui tourne actuellement autour de 1 000 milliards FCFA par an, pour un effectif d’environ 300 000 fonctionnaires. (Source Investir au Cameroun)




Ce contenu a été publié dans Cameroun, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire