Côte d’Ivoire – Un militaire tué dans un crash d’hélico







La France a annoncé hier qu’un de ses militaires avait trouvé la mort dans un accident d’hélicoptère mardi 10 juillet en Côte d’Ivoire lors d’une mission d’entraînement entre les forces armées françaises et ivoiriennes. Il s’agit du lieutenant Alexandre Arnaud du 3e régiment d’hélicoptères de combat. Son copilote très grièvement blessé est en cours d’évacuation vers la France.

L’accident s’est produit mardi vers 17 h dans le secteur de Grand Bassam, à une vingtaine de kilomètres à l’est d’Abidjan où se trouve une importante base militaire française. L’appareil, qui appartient au 3e régiment d’hélicoptères de combat (3e RHC) d’Étain (Meuse) et effectuait une mission d’entraînement avec les forces armées ivoiriennes, s’est écrasé sur une cité en construction dans le village de Modeste, sans faire de victimes au sol. « Les circonstances de l’accident restent à déterminer. Une enquête sera diligentée », peut-on lire dans un communiqué des opérations militaires de l’armée française. 

Après l’accident, les deux membres d’équipage ont été rapidement pris en charge et évacués par voie routière vers la structure médicale de la base militaire française à Port-Bouët, dans la capitale ivoirienne. Le lieutenant Alexandre Arnaud, 25 ans, qui servait dans les rangs de l’armée française depuis six ans et était engagé depuis la mi-juin en Côte d’Ivoire, y est décédé peu après des suites de ses blessures, a-t-il ajouté. ” Mes pensées vont vers la famille et les frères d’armes du lieutenant Alexandre Arnaud, Je pense aussi à son camarade blessé. Cet accident nous rappelle le courage et le dévouement de nos soldats ” , a tweeté le chef d’État-major des armées, le général François Lecointre.

L’hélicoptère La Gazelle est un appareil multimissions, de reconnaissance ou d’attaque. Produit depuis les années 1970, toujours en service, il équipe de nombreuses armées. Les Forces françaises en Côte d’Ivoire (FFCI) disposent d’une base importante près de l’aéroport d’Abidjan, qui compte environ 950 hommes. C’est la principale base française sur la façade atlantique africaine. Elle est utilisée notamment dans le cadre de l’opération Barkhane de lutte contre les groupes jihadistes au Sahel.

Le dernier accident aérien déploré par les FFCI s’était produit le 14 octobre 2017 : un avion de transport affrété par l’armée française s’était abîmé en bord de mer près de l’aéroport d’Abidjan, tuant quatre Moldaves et blessant quatre Français et deux Moldaves à bord. Par ailleurs, la chute d’un hélicoptère civil avait fait quatre blessés le 14 décembre 2017 dans un quartier populaire près de l’aéroport d’Abidjan. Quant au chef de bord, il est en cours d’évacuation par Falcon vers la métropole, ajoute le communiqué. Il était attendu hier en fin d’après-midi dans un hôpital militaire de la région parisienne. Nous présentons toutes nos condoléances à la famille endeuillée. Paola – ( Comme vous pouvez le voir sur l’imprim écran, toutes les photos que j’ai téléchargé pour étayer mon article sont protégés je cite : ” Pour des raisons de sécurité “, Je présume que c’est par l’armée étant donné qu’une enquête est en cours)





Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire