Niger – Sept salariés d’une société attaqué par des terroristes





*** Local Caption *** CONFLIT

C’est dans la nuit de mercredi 21 à jeudi 22 novembre au Niger, que des terroristes ont causé la mort de huit personnes, tuées pendant leur sommeil. Parmi les victimes : sept employés de l’entreprise héraultaise de forage Foraco ainsi qu’un fonctionnaire du ministère de l’Hydraulique. Cinq autres personnes ont été blessées. L’attaque est attribuée au groupe terroriste Boko Haram.

Des salariés de la société de forage Foraco qui dormaient dans un camp installé dans le village de Toumour au Niger ont subi dans la nuit de mercredi à jeudi une attaque terroriste qui a fait huit morts, a annoncé jeudi cette firme héraultaise, qui effectue sur place des forages pour alimenter en eau un camp de réfugiés.  L’entreprise a déploré la perte des sept employés, tandis que la huitième victime est un fonctionnaire du ministère de l’Hydraulique. Cinq autres personnes présentes dans le bâtiment, qui avait été choisi, selon Foraco, en accord avec les Forces Armées Nigériennes chargées de la protection du personnel, ont été blessées, dont deux grièvement.

“ Nous condamnons fermement cette attaque et exprimons notre soutien aux blessés et aux familles des victimes. Il n’y a pas de Français parmi les victimes selon les informations dont nous disposons à ce stade ”, a affirmé le Quai d’Orsay hier. L’entreprise Foraco, coté à la Bourse de Toronto, propose des solutions innovantes pour des projets miniers et hydrauliques dans 22 pays sur les cinq continents, selon la présentation qu’elle fait d’elle-même sur son site.

Il était 2 h du matin heure locale, quand un groupe de terroristes a attaqué le bâtiment où se reposait une des équipe de foreurs et techniciens de l’entreprise Foraco dans le village de Toumour, au sud est du Niger (région de Diffa, N.D.L.R.)  quand les assaillants ont ouvert le feu sur le personnel qui dormait ! Le responsable de la société a déclaré coopérer  activement avec les autorités nigériennes pour évacuer les blessés vers l’hôpital de Diffa, et a mis en place une cellule de soutien psychologique pour les familles des victimes et les collaborateurs ayant vécu ces terribles moments.

La compagnie Foreco réalise actuellement deux forages d’eau profonds aux alentours du camp de réfugiés de Toumour afin de rendre les conditions de vie meilleures pour les personnes déplacées, dans cette zone semi-désertique et aride. La société, troisième foreur minier au monde, est présente dans cette zone située près de la frontière nigériane, région en proie aux troubles liés à la proximité du groupe terroriste Boko Haram ! C’est une quinzaine d’employés qui étaient sur place, protégés par le même nombre de militaires qui étaient soit disant parti faire une ronde au moment de l’attaque !! Les attaquants seraient repartis avec deux picks-up appartenant à la société. Auparavant jamais la société n’avait rencontré de problèmes, ni reçu de menaces et pour le moment aucune revendication de la part de Boko Haram

D’après un élu de Diffa, joint au téléphone, il a  confirmé L’attaque qui serait selon lui attribuée  aux éléments de Boko Haram . Les assaillants auraient apparemment  pillé plusieurs boutiques  et emporté des vivres à bord du véhicule de Foraco ! La radio locale Saraounia FM a indiqué que  les assaillants étaient venus à cheval  avant de s’enfuir en direction du Nigeria  tout proche. Cette attaque intervient après plusieurs mois d’accalmie dans la région de Diffa, qui a été le théâtre de nombreuses attaques de Boko Haram entre février 2015 et le début de l’année. Mi-janvier, au moins cinq soldats nigériens avaient été tués près de cette même commune de Toumour. Nous présentons nos condoléances aux familles endeuillées ! Paola





Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire