Cameroun – Arrestation arbitraire de Maurice Kamto





Je vais revenir aujourd’hui sur l’arrestation arbitraire de Maurice Kamto à Douala, principal opposant de Paul Biya et la colère des partisans du Leader du MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun) ne passe pas. Le plus surprenant dans tout ce charivari, c’est que les motifs de son arrestation à ce jour ne sont toujours pas connus ! Ses avocats dénoncent une procédure totalement illégale.

Maurice Kamto à Douala

Par ailleurs les avocats ont été interdits de visite à Monsieur Kamto et ce dernier n’a eu droit qu’un la visite d’une personne de sa famille avant son transfert à Yaoundé.  Lors de sa deuxième nuit de garde à vue dans les locaux du Groupement d’intervention opérationnel (GSO), il a dormi sur un matelas posé à même le sol. Maurice Kamto n’aurait subi aucune violence physique, mais sa nuit aurait été perturbée à plusieurs reprises par les agents du GSO, pour des raisons plus ou moins farfelues.

Il s’agit d’une arrestation arbitraire. Sinon, comment peut-on interpeller quelqu’un à son domicile, le placer du MRC en garde à vue, avant de chercher le motif de sa détention ? a dénoncé Olivier Bibou Nissack, le porte-parole de Maurice Kamto que vous découvrirez dans la vidéo jointe…. Amnesty international a dénoncé une intensification de la répression à l’encontre de l’opposition camerounaise et des militants des droits de l’homme au Cameroun. Elle réclame une libération sans conditions des personnes arrêtées.

Le Syndicat national des journalistes du Cameroun, ont demandé la libération immédiate de Theodore Tchopa et David Eyegueont, qui ont été interpellés alors qu’ils couvraient l’arrestation du leader du MRC. Le syndicat dans un communiqué, rappelant que le terrain demeure la principale source d’information du journaliste au moment de l’arrestation de Mr Kamto ne saurait être considérée comme un délit. (voir vidéo en fin d’articles)

Les acteurs de l’opposition envisagent désormais de rallier le MRC lors du second acte d’une marche blanche annoncée pour le samedi 2 février.  Le Social Democratic Front (SDF) et du Cameroon et le People Party (CPP) se sont dit prêts à rejoindre ce mouvement, ce qui promet de nouvelles manifestations à travers le pays car tout le monde sait très bien que les fraudes (vidéos à l’appui) ont été légions lors des élections présidentielles du 07 octobre 2018 où Biya a été déclaré vainqueur grâce au soutient d’Elécam ! Il est donc évident que Monsieur Kamto fait de l’ombre au gouvernement Biya puisque c’est à Monsieur Kamto que la population reconnaît la légitimité de l’élection présidentielle. Paola

Arrestation de Mr Kamto en direct





Ce contenu a été publié dans Cameroun, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire