Cameroun – Arrestation de Me Ndoki





Parce qu’elle est du côté du peuple, parce qu’elle est au côté du plus faible, parce qu’elle dérange le gouvernement par son engagement, Me Ndoki a été arrêté sans ménagements mardi 26 février à Douala. Troisième vice président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun-MRC de Maurice Kamto.

L’arrestation de Me Ndoki suit de près celle de Mr Kamto et une centaine d’autres membres du parti du MRC et on s’aperçoit avec cette arrestation tout aussi arbitraire que les précédentes que la justice camerounaise ne fait plus son rôle d’arbitre. Les abus de pouvoir et d’autorités sont devenus monnaie courante dans ce pays, puisqu’elle ajuste le droit aux positions gouvernementales.

Tout s’est déclenché après la marche pacifique du 26 janvier 2019, marche au cours de laquelle elle avait reçu dans la cuisse droite une balle tirée par un policier zélé qui n’a d’ailleurs jamais été inquiété. Craignant pour sa vie, elle ne s’était plus montrée en publique jusque ce jour de son arrestation. Cette jeune femme militante est aujourd’hui traitée comme une criminelle, alors qu’elle lutte pour l’amélioration des conditions de vie au Cameroun.

Me Ndoki et tous ces Camerounais emprisonnés luttent pour un changement radical dans ce pays. Depuis 37 ans Biya n’a apporté que du négatif dans ce pays. Comment vivre mieux quand on a pas d’eau, pas de courant électrique, deux éléments nécessaire à la survie, comment vivre mieux quand les écoliers n’ont pas d’écoles, pas de classes dignes de ce nom, comment vivre mieux, quand la majorité des camerounais n’ont pas de travail, comment vivre mieux, quand l’armée passe au NO/SO pour tirer sur des gens désarmés.

Au Cameroun tout à deux poids deux mesures, tout comme il y a une justice à deux vitesses… Il serait grand temps à mon avis que l’ONU mette les pieds dans le plat pour mettre de l’ordre à tout cela afin que le gouvernement en place arrête les exactions en tout genre et emprisonne des gens parce qu’ils n’adoptent pas les us et coutumes d’une dictature, parce que si ce pays n’est pas en dictature, alors qu’est-ce que c’est ?? Paola





Ce contenu a été publié dans Cameroun, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire