Togo – Faure Gnassingbé annonce le couvre feu

Le Chef de l’Etat togolais vient d’annoncer la création d’un fonds de solidarité nationale et de relance économique de 400 milliards FCFA. Les fonds proviendront de l’Etat togolais, des partenaires financiers et de toute bonne volonté, a précisé le N°1 togolais.
Il a également instauré le couvre feu entre 19h et 06h du matin, dès ce jour.
5000 agents des forces de défense et de sécurité seront déployés pour faire respecter les consignes. Alors qu’auparavant, son gouvernement avait décrété un premier fonds d’urgence de 2 milliards FCFA face à la pandémie, le Togo monte les enchères et veut mobiliser 400 milliards FCFA pour faire face aux conséquences économiques liées au Covid-19.

Cette importante enveloppe, sous la forme d’un Fonds de solidarité nationale et de relance économique, vient d’être annoncée par le chef de l’Etat togolais, dans une récente adresse à la nation.
« Aucun Togolais ne sera laissé pour compte dans cette bataille que nous engageons ensemble. », souligne en effet Faure Gnassingbé (photo). « C’est pour cela que j’ai demandé au gouvernement d’étudier toutes les possibilités pouvant nous permettre de préserver au mieux l’activité économique des conséquences de la crise. »Ainsi, cette enveloppe, qui représente près de 30% du budget de 2020 (un peu plus de 1400 milliards FCFA) servira à financer l’ensemble des mesures socio-économiques du gouvernement, pour soutenir les entreprises, en particulier les PMI/PME affectées par les conséquences de la pandémie.

L’ensemble de la cagnotte sera mobilisé d’une part auprès de l’Etat lui-même, des partenaires du pays, sans oublier « toutes les bonnes volontés », dans un contexte de mobilisation face à la pandémie qui a déjà fait 36 cas au Togo, dont 2 décès.
Du reste, rappelons que la crise du Coronavirus représente un enjeu non seulement humain et sanitaire (impliquant de se doter en matériel médical, kits de tests rapides, et déployer les laboratoires mobiles, également annoncés par le chef d’Etat togolais), mais également économique et financier (notamment en palliant l’incertitude et l’important ralentissement que subit l’écrasante majorité des pays du monde).
(Source agenceecofin.com)

Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire