Afrique du Sud – En Afrique du Sud, le réseau ferroviaire saccagé

Je vais terminer cette journée sur le site par une information du journal “Ouest-France” et on voit bien que des voleurs restent des voleurs et ce dans n’importe quel pays du monde !! Câbles volés, gares désossées : les criminels s’en sont donné à cœur joie, pendant le confinement en l’absence de gardes de sécurité.

La gare de Jeppe Street dans le centre de Johannesburg, en Afrique du Sud.
La gare de Jeppe Street dans le centre de Johannesburg, en Afrique du Sud. | KIM LUDBROOK, EPA/MAXPPP

À voir l’état des voies et des gares, on pourrait croire que l’Afrique du Sud  sort d’une longue guerre : rails disparus sur des dizaines de mètres, câbles de caténaires envolés, bâtiments vandalisés.  Si tout le monde se bouscule pour se servir, je ne vais pas rester à regarder , commente un  mangeur de câbles , interviewé par le Daily Maverick. C’est ainsi que les pilleurs de métaux, qui saccagent les lignes depuis des années, se surnomment entre eux. Pendant le confinement, d’avril à août, ils ont pu opérer à grande échelle : les gardes de sécurité avaient pratiquement disparu. Les pauvres des bidonvilles leur ont emboîté le pas, en désossant les gares pour récupérer du matériel de construction.

200 millions d’euros pour réparer les dégâts

Fikile Mbabula

Résultat, sur les dix-sept lignes qui desservent les townships de Johannesburg et Pretoria, quatorze sont à l’arrêt. Même le fameux Gautrain qui relie les deux métropoles ne roule plus. Le ministre des Transports Fikile Mbabula a réagi tardivement, en déployant 3 000 gardes de sécurité en août. Les trafiquants, qui exportent le cuivre et l’acier à l’étranger,  ont des gens qui les aident  au sein de la compagnie de chemin de fer Prasa, a-t-il déclaré, le 16 septembre.
Un employé de Prasa a ainsi été arrêté en février dans un entrepôt de câbles volés, près de Johannesburg.

Prasa devra débourser 200 millions d’euros pour réparer les dégâts. Mais la compagnie, gangrenée par la corruption, est exsangue. Elle va devoir retarder la modernisation du très désuet réseau.
Par ailleurs, les destructions ont forcé les trente-huit nouveaux trains construits par la firme française Alstom, dans son usine de Johannesburg, à rester à quai.
(Source : Ouest-France. De Valérie HIRSCH, à Johannesburg.Publié le 14/10/2020 à 19h33)

On voit bien comme je le disais au début de cet article que les voleurs ne sont plus à ça près, pourvu que cela leur rapporte, le reste ils s’en foutent royalement….
Tant pis pour les gens qui doivent emprunter les lignes, tant pis pour ceux qui bossent, eux se seront remplis les poches pendant que d’autres essayaient de respecter les ordres du gouvernement qui depuis la pandémie de Covid19 voit à ce jour 699 954 personnes contaminées et 17 467 décès ! On se demande où va le monde actuellement ?
A sa perte sûrement !!
Sur ce je vous souhaite à toutes & tous une excellente fin de journée ainsi qu’une très bonne soirée à vous et aux vôtres. Prenez soin de vous et des personnes que vous aimez ! Paola

Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire