Mali – Oumarou Diarra à la conférence contre la pratique de l’esclavage

Le Ministre Oumarou DIARRA reçu le 27 juillet 2021 dans la salle de conférence, l’ensemble des représentants des associations(au nombre de 25) de lutte contre la pratique de l’esclavage au Mali ainsi que les représentants du MSDH et Amnesty International/Mali.
Cette rencontre qui fait suite à une autre plus restreinte à été élargie à l’ensemble des acteurs en première ligne avec ce fléau en cours dans la région de Kayes.
A l’ordre du Jour :

●Présenter la situation de la pratique d’esclavage qui prévaut dans notre pays au Ministre Délégué Chargé de l’Action Actions Humanitaire, de la Solidarité, des Refugiés et des Déplacés

●Solliciter son aide afin d’effectuer un plaidoyer décisif auprès du plus haut sommet de l’Etat pour trouver une solution définitive à cette pratique d’un autre temps sur l’ensemble du territoire national.
Le Ministre et ses conseillers ont suivi attentivement tous les développements et l’historique faite par les acteurs qui sont sur le terrain; Il a informé que le Président de la transition, chef de l’Etat Col AssimiGOÏTA, sensible à cette situation qui n’honore pas notre pays, avait déjà instruit à un comité interministériel de se pencher sur la question afin de la résoudre définitivement.

Les personnes déplacées du fait de cette tragédie seront identifiées sur les différents sites qui les abritent partout dans le pays et recevront toute l’assistance possible de l’Etat, a t-il assuré et instruit à ses services devant les associations.
A l’issue de cette rencontre, Une note technique sera adressé par le Ministre Oumarou DIARRA à ce comité interministériel qui travaille d’arrache-pied pour la résoudre et éteindre le risque d’explosion qui guette les zones où cette pratique à cours.
Et pour conclure : “Tous les maliens naissent libres et égaux en droits et devoirs. L’Etat assistera et soutiendra” !

Comme vous le voyez mes amis(es) l’esclavage par ascendance malgré la loi qui fut officiellement interdit au Mali en 1905 par l’administration coloniale est toujours d’actualité au Mali et concerne plus de 300 000 personnes, malgré que des femmes et hommes se battent pour que lesdites lois soient respectées. Auparavant, le grand Soundiata Keita, après avoir défait le même Soumaworo à Kirina en 1235, fit adopter la “Charte de Kurukanfuga”, dont une clause interdisait l’esclavage.
Plusieurs organisations luttent actuellement contre l’esclavage :
Le Rassemblement malien pour la fraternité et le progrès (RMFP), dont le slogan est Gambana (Tous égaux)
L’organisation Temedt alors le monde doit s’allier à toutes ces associations qui se battent pour faire cesser l’esclavage.
Les images posées sur cet article ne sont pas ma propriété ni celles du site.
Paola

A propos Paola

Mon pseudo "Kaki Sainte Anne" Ecrivaine, mais je suis Béatrice Vasseur et je signe tous mes articles ici sous le nom de "Paola"
Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire