Afrique – Un tout petit peu d’histoire

Bonjour à toutes & tous,
Tout d’abord, je vous prie d’excuser mon peu d’implication sur le site ces derniers temps, mais quand les ennuis nous tombe dessus, on pallie toujours au plus urgent, mais comme ça va mieux, me voici donc en ce 11 février avec un peu d’histoire du continent africain.
J’ai trouvé quelques dates susceptibles de peut-être vous intéresser, alors suivez le doigt, c’est par ici 👇

11 février 1855 : Ethiopie – Téwodros II est couronné roi des rois d’Ethiopie. Téwodros II, 1818 – 13 avril 1868, né Kassa Hailou, est un militaire et un homme d’État éthiopien, roi des rois (negusse negest) du 11 février 1855 jusqu’à sa mort. Il est également connu sous son nom de cavalier Abba Tateq. En raison de ses exploits militaires, Téwodros est aussi surnommé Meysaw.
Une liste longue comme le bras représente la liste des rois des rois de l’Empire d’Éthiopie depuis la dynastie Zagwe. Le titre porté par ces empereurs était celui de Negusse Negest. Les rois d’Aksoum et de Dʿmt ne sont pas inclus du fait de leur nombre, de l’incertitude sur leur nom et de la flexibilité de leur emplacement dans la chronologie.

11 février 1894 : Bénin – Départ du roi béninois Béhanzin de Cotonou pour la Martinique. Il pensait aller y rencontrer le président français Sadi Carnot mais c’était en réalité un exil forcé.
Béhanzin ou Gbèhin azi bô ayidjlè Ahossou Gbowelé, né en 1845 et mort en 1906 est un roi d’Abomey. Fils du roi Da-Da Glèlè Kini-Kini, il est d’abord connu sous le nom d’Ahokponu puis de prince Kondo à partir de 1875. Il est traditionnellement le douzième roi d’Abomey. Durant son règne, le royaume du Dahomey est défait, pour constituer la colonie du Dahomey, avec le rattachement de Porto-Novo du roi Toffa, son cousin et son ennemi.
Roi du Dahomey du 06 janvier 1890 ay 15 janvier 1894, date de sa reddition, déchu de son trône dès 1892, il décède en exil à Alger le 10 décembre 1906.Behanzin est considéré comme un héros par nombre de Béninois : c’est un personnage incontournable et populaire de la mémoire collective nationale.

11 février 1954 : Bénin –  Monseigneur Louis Parisot bénit la grotte de Notre-Dame d’Arigbo et fonde son pèlerinage (diocèse de Dassa-Zoumé au Bénin.
Louis Parisot, né le 11 juillet 1885 à Brognon et mort le 21 avril 1960 à Ouidah (Bénin), est un prélat et missionnaire catholique français, vicaire apostolique du Dahomey de 1935 à 1955 puis archevêque de Cotonou de 1955 à 1960.
La grotte Notre-Dame d’Arigbo est un lieu de pèlerinage catholique situé à Dassa-Zoumè, dans les Collines, au Bénin. Elle devient un lieu de pèlerinage en 1954, année mariale, sous la protection de Mgr Louis Parisot. Elle figure parmi la liste des aires protégées du Bénin.
Le diocèse de Dassa-Zoumé est une église particulière de l’Église catholique au Bénin, dont le siège est à Dassa-Zoumè dans la Cathédrale Notre-Dame de Fourvière de Dassa-Zoumé.

11 février 1975 : Madagascar – Assassinat du président malgache Richard Ratsimandrava.  
Richard Ratsimandrava, né le 21 mars 1931 à Tananarive et mort le 11 février 1975 dans la même ville, est un militaire et homme d’Etat malgache. Il est chef d’État de la République de Madagascar pendant six jours du 5 au 11 février 1975, date de son assassinat. Il devient commandant de la gendarmerie malgache en 1969. Rastimandrava reste à ce poste jusqu’en 1972 et, à ce titre, assure le rétablissement de l’ordre public dans le Sud de l’île, en donnant des directives pour la protection des postes de gendarmerie, avec sanction pour certains gendarmes qui ont accepté d’obéir aux ordres de cadres administratifs et politiques, en empêchant qu’il y ait chasse à l’homme de la part de l’administration contre les cadres du parti dirigé par Monja Jaona en avril 1971, et en dialoguant avec les partisans de ce parti à Antanimora pour le maintien de l’ordre.
Six jours après son accession au pouvoir4, le 11 février aux alentours de 20 heures, peu après le Conseil des ministres qui se déroulait à Anosy, à Tananarive, Ratsimandrava est abattu par balles dans sa voiture de fonction5 par un commando formé d’éléments du Groupe mobile de police (GMP).

11 février 1977 : Ethiopie – Mengistu Haile Mariam prend le pouvoir
Mengistu Haile Mariam, né le 21 mai 1937 dans la zone Wolaytta en Éthiopie, est un officier et homme d’État éthiopien, lieutenant-colonel, chef de l’État de 1977 à 1991, qualifié de dictateur.
A la tête du Derg  à partir de juillet 1974. Cette junte militaire prend le pouvoir durant la révolution éthiopienne de 1974 et abolit le système féodal. Mengistu chasse ses rivaux du pouvoir du Derg et s’impose comme dictateur, tentant de moderniser l’économie féodale éthiopienne par le biais de politiques inspirées par les marxisme-léninisme telles que la nationalisation et la redistribution des terres. Sa consolidation sanglante du pouvoir de 1977-1978 est connue sous le nom de Terreur rouge éthiopienne, une répression brutale contre les groupes d’opposition et des civils à la suite d’une tentative d’assassinat manquée par le Parti révolutionnaire du peuple éthiopien  (PRPE) en septembre 1976, après que ceux-ci ont ignoré l’invitation du Derg à rejoindre l’union des partis socialistes.

11 février 1990 : Afrique du Sud – Libération de Nelson Mandela
Nelson Rolihlahla Mandela, dont le nom du clan tribal est « Madiba », né le 18 juillet 1918 à Mvezo et mort le 5 décembre 2013 à Johannesburg (Gauteng), est un homme d’État sud-africain. Il a été l’un des dirigeants historiques de la lutte contre le système politique institutionnel de ségrégation raciale (apartheid) avant de devenir président de la République d’Afrique du Sud de 1994 à 1999, à la suite des premières élections nationales non ségrégationnistes de l’histoire du pays.

11 février 2005 : Cameroun – XIIIe journée mondiale du malade au sanctuaire de la Reine des apôtres à Myolye au Cameroun.
 La basilique mineure Marie-Reine-des-Apôtres de Mvolyé se situe au Cameroun, à la sortie sud de Yaoundé sur la colline de Mvolyé. La proclamation a été faite par le Légat pontifical, le cardinal Jean-Louis Tauran, au nom du pape Benoît XVI le 10 décembre 2006. Les origines remontent au 13 février 1901 lorsque des missionnaires catholiquesfoulèrent le sol du Mfoundi pour la première fois.
En arrivant à Yaoundé, ils commencent l’œuvre d’évangélisation avec la construction de nombreux édifices. Accueilli par le chef Essomba Mebe qui lui donne un terrain sur la colline de Mvolyé, le père Vieter décide d’y implanter la première mission catholique de Yaoundé. Il devient le premier évêque du Cameroun et la mission de Mvolyé devient le siège du vicariat apostolique du Cameroun. Monseigneur Vieter meurt le 07 novembre 1914. Il est inhumé au cimetière de Mvolyé. Les années 1923 à 1927 voient la construction de la cathédrale de Mvolyé dédiée au Saint-Esprit. Menaçant de tomber en ruines, elle sera détruite début 1990 sur instruction de Monseigneur Jean Zoa, premier évêque camerounais de Yaoundé, pour y construire un sanctuaire marial. La première pierre est posée le 15 août 1990. Celui-ci devint la basilique Marie-Reine-des-Apôtres

11 février 2011 : Egypte –  Démission du président / raïs de l’Egypte Hosni Moubarak après une répression ayant causé au moins 850 morts (première révolution égyptienne de 2011 commencée le 25 janvier). L’armée assure l’intérim et annonce un scrutin électoral présidentiel.
Hosni Moubarak, parfois orthographié Hosni Mubarak, de son nom complet Mohammed Hosni Moubarak, transcrit traditionnellement Muhammad Hosnī Sayyid Selaaem Mubārak, né le 4 mai 1928 à Kafr-el-Meselha et mort le 25 février 2020 au Caire, est un homme d’État égyptien, président de la République du 14 octobre 1981 au 11 février 2011.

11 février 2014 : Algérie – Accident d’un avion Lockheed C-130 Hercyles 7T-WHM Algérien sur le mont Fortas.
L’accident du Lockheed C-130 Hercules de l’armée de l’air algérienne a eu lieu le 11 février 2014. L’avion qui relie la ville de Tamanrasset à celle de Constantine, s’écrase sur le mont Fortas dans la Wilaya d’Oum El Bouaghi aux environs de 11h00 (TU), causant la mort de 77 personnes et faisant un blessé grave.
L’appareil qui avait à son bord 74 passagers et 4 membres de l’équipage, transportait des militaires et des familles de militaires. Selon les spécialistes, les conditions météorologiques très critiques ainsi que les chutes de neige seraient à l’origine de l’accident.

Voilà mes chers(es) amis(es) c’est tout ce que j’ai pu trouver pour aujourd’hui, comme je dois me reposer, nous nous retrouverons demain en faisant le point sur l’évolution de la pandémie de Covid19 en Afrique.
Néanmoins, je serais ravie si vous me faisiez part de vos préférences en matière d’histoire sur le site. C’est vrai que perso je préfère mettre les événements de chaque date, mais votre avis compte, alors n’hésitez pas à laisser vos commentaires.
Je vous souhaite donc à toutes & tous ainsi qu’aux vôtres une excellente après-midi remplie de joie et de sérénité.
Les images posées sur cet article ne sont pas ma propriété ni celles du site.
Paola

A propos Paola

Mon pseudo "Kaki Sainte Anne" Ecrivaine, mais je suis Béatrice Vasseur et je signe tous mes articles ici sous le nom de "Paola"
Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire