Monde – Coutume du mardi gras

Comme je vous le disais ce matin, nous allons parler maintenant de cette tradition du mardi gras. En réalité, mardi Gras est à l’origine une fête païenne romaine célébrant la fin de l’hiver. Par la suite, les populations christianisées continuèrent de célébrer la fin de l’hiver à travers cette fête du mardi gras. Cette fête se déroule chaque année 47 jours avant Pâques. Mardi Gras clôture la période du Carnaval durant laquelle les festivités vont bon train, et précède ce que l’on appelle le Carême représentant 40 jours de privation alimentaire (viande, beurre et sucre étant interdits). Carnaval provient du terme italien “Carne Levare” qui signifie “retirer la viande” (d’où les privations du Carême). Dans sa forme religieuse, Mardi Gras précède les “Mercredis des cendres”, et marque alors l’entrée en Carême représentant les 40 jours du Christ dans le désert.

Contrairement à la Chandeleur, la date du Mardi Gras n’est pas fixe, car elle dépend des fêtes de Pâques. Le Mardi gras est donc devenue une tradition chrétienne où les pratiquants pouvaient profiter une dernière fois d’assiettes bien remplies, avant le Mercredi des Cendres qui symbolise le début du Carême. C’est pour cette raison que le Mardi gras est souvent associé aux bugnes, beignets, crêpes et autres mets riches. On y mange traditionnellement des crêpes et les enfants se déguisent. Dans le temps, les enfants sonnaient chez les voisins pour récupérer des œufs, du sucre et de la farine et ainsi échanger les ingrédients pour des crêpes réussies. On déguste les crêpes en fin de journée.

Dans certaines régions, le carnaval est une véritable institution ! Il peut durer plusieurs jours, voire plusieurs semaines et a lieu généralement entre l’Epiphanie, le 6 janvier, et le mardi gras. C’est le cas dans beaucoup de pays lusophones comme le Brésil, l’Angola, le Mozambique, ou encore, plus près de chez nous, la Guinée Bissau qui accueille chaque année en février un carnaval, autour du mardi gras. Mais là où il n’y a pas la tradition du carnaval, il existe la coutume de déguiser les enfants et de les faire défiler dans la rue, au niveau des écoles. Il faut se rappeler qu’au Moyen-âge, les déguisements de mardi gras permettaient non seulement de s’amuser, mais aussi de transgresser les interdits de l’ordre social. C’est ainsi que les pauvres pouvaient s’habiller en riches, les hommes s’habiller en femmes, des laïcs s’habiller en religieux, des civils en policier ou gendarmes et vice versa. 

Le moment du mardi gras peut être, pour le chrétien, une formidable occasion de rire de soi-même, des masques sont souvent arborés pour dissimuler ses fautes et son péché, de la faiblesse de sa foi et de son espérance. Avant d’entrer en carême, le mardi gras peut être saisi comment un moment pour identifier les points et les situations de la vie personnelle et communautaire qui ont besoin de purification. Il peut aussi traduire ses aspirations tant sur le plan spirituel que moral. Voilà chers(es) amis(es) Demain c’est mercredi des Cendres, et le Carême commence, avant il durait 40 jours pleins, puis c’est passé à 30 sans même que l’on comprenne pourquoi, mais l’important pour les chrétiens c’est de prendre en compte  la résurrection de Jésus-Christ, que les chrétiens considèrent comme l’accomplissement de la prophétie biblique d’un messie ressuscité d’entre les morts offrant à ses disciples la vie éternelle. Très bonne après midi à vous et aux vôtres suivit d’une douce fin de journée.
Les images posées sur cet article ne sont pas ma propriété ni celles du site.
Paola

A propos Paola

Mon pseudo "Kaki Sainte Anne" Ecrivaine, mais je suis Béatrice Vasseur et je signe tous mes articles ici sous le nom de "Paola"
Ce contenu a été publié dans Les Mots de Paula, Monde, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire