Afrique – La liberté de la presse

Nous allons terminer cette journée avec un partage d’un article de FranceInfo.
La liberté de la presse est toujours aussi fragile dans le monde, et notamment en Afrique.
Entre les Seychelles(13ème) ou la Namibie(18ème) mais encore l’Erythrée(179ème sur 180),   il y a les différents visages de l’Afrique. Le bilan est contrasté, selon le dernier rapport de Reporters sans frontières (RSF). “Ces dernières années, la multiplication de lois répressives criminalisant le journalisme en ligne est venue porter un nouveau coup au droit à l’information. Dans le même temps, la prolifération des rumeurs, de la propagande et de la désinformation a contribué à affaiblir le journalisme et l’accès à une information de qualité”.

 La situation est inégale. Tandis que la Côte d’Ivoire fait un bond impressionnant en passant de la 66e à la 37e place sur 180, le Mali, lui, continue de s’enfoncer dans le classement. 
“Dans le Sahel, l’insécurité et l’instabilité politique ont fortement progressé et le journalisme y est, ces derniers temps, attaqué de manière spectaculaire. En 2021, deux journalistes espagnols ont été tués au Burkina Faso (41e), le reporter français Olivier Dubois a été enlevé par un groupe armé au Mali (111e) et plusieurs journalistes ont été expulsés du Bénin (121e), du Mali ou du Burkina Faso”, analyse l’organisation.

“La situation de la presse dans la région Afrique du Nord (hors Egypte) n’a jamais été aussi préoccupante, avec quatre pays concernés au plus haut niveau par cette aggravation de la situation : l’Algérie(134ème), où la liberté de la presse recule de manière inquiétante et l’emprisonnement des journalistes devient chose courante, le Maroc (135e) qui maintient en prison trois figures importantes du journalisme en dépit des pressions, et enfin la Libye (143e) et le Soudan (151e) où les observateurs et nos correspondants expliquent qu’il n’y a plus de presse libre dans le pays”.
La Tunisie s’en sort un peu mieux mais de “graves inquiétudes sont pourtant apparues depuis le coup de force du président Kaïs Saïed, le 25 juillet 2021, et l’installation de l’état d’exception”. (Source : FranceInfo)

Ce sera donc tout pour aujourd’hui mes chers(es) lectrices & lecteurs, nous avons la chance sur le site Rétro & Perspectives d’Afrik d’être indépendant, bénévole et nous pouvons écrire ce que nous voulons, nous ne sommes pas tenus de rendre des comptes à qui que ce soit, tout en respectant une charte d’indépendance dans nos publications.
Ayant beaucoup de contacts en territoire africain, cela nous permet très souvent d’être au plus proche de la réalité du terrain, de savoir le ressenti des populations et nous essayons au maximum de vérifier les sources des informations qui nous sont transmises.
Je vous retrouve demain, en attendant, je vous souhaite à toutes & tous ainsi qu’aux vôtres une agréable fin d’après-midi et un bon début de soirée.
Les images posées sur cet article ne sont pas ma propriété ni celles du site.
Paola

A propos Paola

Mon pseudo "Kaki Sainte Anne" Ecrivaine, mais je suis Béatrice Vasseur et je signe tous mes articles ici sous le nom de "Paola"
Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire