Centrafrique – Deuxième lettre ouverte à la jeunesse

Nous allons terminer cette journée avec une nouvelle lettre ouverte de Prince Ulrich Betar, jeune politicien qui conscient des problèmes en Centrafrique, amène la jeunesse de son pays à se poser les bonnes questions. En voici donc la teneur.

MA DEUXIÈME ET DERNIÈRE LETTRE OUVERTE À LA JEUNESSE CENTRAFRICAINE🇨🇫

Je n’ai pas voulu vous adresser cette correspondance qui je le sais, ne sera peut-être pas lue.
Le temps exige que je pense à autre chose, mais je souffre de voir tout ce qui se passe.
Tout ce qui bouge autour de moi me rend anxieux.
Je ne compte point sur les autorités, encore moins, sur nous la jeunesse.
Ma peur atteint son paroxysme, et je me demande vraiment de quoi demain sera fait,
et si nous serons en mesure de prendre la relève ou de changer la donne pour notre pays intégralement.

J’analyse minutieusement les faits et gestes de tout un chacun et Je cherche à comprendre vos choix, vos loisirs, vos passe-temps. Personnellement, j’ai donc fini par faire le choix de vous écrire une deuxième fois aujourd’hui.
Le moment est à mon sens, très propice que je vous en fasse part.

PRIMO : Je trouve que dans la généralité, vous manifestez très peu d’intérêt pour le savoir, l’instruction, qu’elle soit scolaire ou civique.
Vous êtes à l’école ou à l’université, mais j’ai du mal parfois à vous différencier du commun des mortels.
Je pense que vous pourriez profiter de l’opportunité de faire des études, pour faire de vous les futurs porte-étendards d’un renouveau dans la vie du peuple Centrafricain.
Ma génération et celles qui ont précédé n’ont pas su se mettre au service de la communauté, de notre pays.
Elles ont échoué, il faut l’admettre ! Mon inquiétude aujourd’hui est que tout tourne autour d’un éventuel échec, le vôtre. Vous n’en êtes surement pas conscient parce que très peu de gens vous en parlent. L’indifférence de ma génération et celles d’avant me titille, puis je me questionne sur sa raison d’être.
Bref ! La seule chose que je sache, c’est qu’en continuant ainsi, vous ne pourrez rien offrir à vous-même, à vos parents, à votre communauté et à votre Nation si vous négligez autant votre formation ainsi que l’amour de la Patrie, en faisant également une lutte dans l’intérêt général…
Honnêtement parlant, NOUS SOMMES ENTRAIN DE PERDRE, PARCEQUE NOUS SUIVONS AVEUGLEMENT NOS ANCIENS LEADERS, QUI FONT DE LA POLITIQUE AFIN DE PROTEGER LEURS INTÉRÊTS PERSONNELS, ET NOUS SOMMES EN TRAIN DE COPIER L’EXEMPLE…
IL REVIENT À NOUS D’EVOLUER DANS LE RESPECT, AFIN DE NOUS RÉORIENTER POUR LAISSER UN BON EXEMPLE À CEUX QUI VIENDRONT NOUS REMPLACER…

SECONDO : J’ai du mal à digérer votre enclin pour l’école des fans, cela vous rend manipulable, on dirait presque qu’il est interdit à notre génération de développer notre esprit critique.
Dites moi si quelqu’un vous a payé ou vous paie d’une manière ou d’une autre, ou vous récompense pour l’attitude que vous avez ??
Cette école des fans ne fait que pondre des analphabètes qui sombrent dans l’illettrisme malgré des diplômes de fin d’études classiques, et même universitaires, qui finalement servent à rien, puisque vous n’êtes pas sans savoir qu’à l’école, comme à l’université, il existe des passe-droits de la part de certains professeurs qui donneraient des diplômes à un âne moyennant finances bien entendu !!
Dans ce pays on ne priorise pas les études, mais le changement de classes, on ne priorise pas les plaisirs du ventre, mais ceux du bas ventre, pire, on ne priorise pas la communauté et encore moins notre pays.

TIERCO : Je constate aussi que la jeunesse dans sa globalité se donne beaucoup trop de distractions malsaines et totalement inutiles.
Cette jeunesse qui chante à qui veut l’entendre des tubes qui prônent la violence, le vol, le viol, la débauche, la prostitution, qui sans cesse dénigrent les femmes, a certainement dû oublier qu’elle avait des sœurs, une tante, une mère qui sans elles aucun d’entre vous ne serait là, alors il serait de bon ton de ne pas hurler et reprendre en chœur ces horreurs, je ne crois pas que vos mères apprécient ce genre de dérives !!
Alors je sais c’est bien plus facile d’apprendre un tube de ce genre que des leçons, mais si vous voulez évoluer, le prix à payer en est les études et bien franchement je n’arrive pas à comprendre les attitudes de certains(es)
A mon sens l’école et l’université devrait passer au peigne fin. Tout ce qui a pour vocation à entrer dans notre patrimoine culturel ou dans notre modus vivendi, malheureusement ces endroits sont les plus grands foyers de consommations toxiques.
Il n’y a presque plus de festivités générationnelles, seulement des tubes « à la mode » qui ne vous rapportent rien à vous, seulement dégrader un peu plus votre état mental et l’estime de vous !! Je conçois aussi très mal que nos fêtes nationales soient aussi galvaudées et désacralisées, vous savez tout aussi bien que moi ce qui est constitutionnel et ce qui ne l’est pas, alors pourquoi ne pas respecter cela ? Des anciens se sont battus pour ça !!

Chère jeunesse vous devriez comprendre que la plupart des sponsors qui financent autant de gens (car on ne peut pas dire artistes) avec des chansons aux paroles sans morale et dégradantes pour notre société et la femme en général, ramassent un maximum d’argent.
Ne croyez surtout pas que c’est à vous que cela rapporte, non c’est à eux, les sponsors qui amassent des millions sur le dos des dit-artistes, qui je le rappelle ont des titres sans sens moral, ne donnant même pas le sens du devoir à la jeunesse, et encore moins le sens du patriotisme, du civisme et même du progrès social et économique de notre pays…
Les économies c’est pour eux, pas pour vous !!!
Je vais donc terminer cette missive, en vous suppliant de faire des choix intelligents dont le principal est de fuir la médiocrité et surtout à consommer de manière raisonnable ce que la société vous offre.
Nos dirigeants ont fait le choix de vous laisser à la merci de productions exécrables afin de mieux vous manipuler.
Je tiens à vous rappeler que notre pays, est composé de 52% de jeunes, cependant la jeunesse reste toujours tributaire de groupuscules mesquins et manipulateurs qui vous dominent sans même que vous vous en rendiez compte.
Mais comme je l’ai dit déjà dans ce courrier, les études sont à privilégier afin de devenir des hommes accomplis demain pour notre cher pays et la débauche à bannir.

NOUS JEUNESSE CENTRAFRICAINE, AVONS LE DEVOIR DE REDONNER A NOTRE PATRIE SES LETTRES DE NOBLESSE.

Recevez mes salutations !!!
Prince Ulrich Betar. PUB🇨🇫

Voilà chers(es) amis(es) la lettre ouverte de Prince Ulrich Betar.
Devant cette alerte lancée, j’espère de tout coeur que les jeunes centrafricains(es) se pencheront avec intérêt sur la politique de leurs pays et deviendront des hommes responsables de demain.
Je vous laisse pour ce soir, je vous retrouve demain, en attendant, je vous souhaite à toutes & tous une douce soirée remplie de sérénité.
Les images posées sur cet article ne sont pas ma propriété, ni celles du site.
Paola

A propos Paola

Mon pseudo "Kaki Sainte Anne" Ecrivaine, mais je suis Béatrice Vasseur et je signe tous mes articles ici sous le nom de "Paola"
Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire