Afrique – Un peu d’histoire encore

Bonjour tout le monde, je vais commencer la journée de mardi avec encore aujourd’hui un peu d’histoire, il s’agit de la seconde guerre des Boers en Afrique du Sud.
11 octobre 1899 : Afrique du Sud –  Début de la seconde guerre des Boers.  
La seconde guerre des Boers, généralement désignée comme la guerre des Boers ou encore la guerre d’Afrique du Sud, la deuxième guerre anglo-boer et en afrikaans Boereoorlog ou Tweede Vryheidsoorlog, désigne le second conflit intervenu en Afrique du Sud du 11 octobre 1899 au 31 mai 1902, entre les Britanniques et les habitants des deux principales républiques boers indépendantes.
Elle fait suite à la première guerre des Boers. À la fin de ce deuxième conflit, les deux républiques boers, l’État libre d’Orange et la république sud-africaine du Transvaal perdirent leur indépendance et furent intégrées à l’Empire britannique. Cependant, d’importantes concessions furent accordées aux deux républiques.
Pour information, les Boers étaient les descendants des premiers colons d’origine néerlandaise, allemande et de huguenots chassés de France, arrivés en Afrique du Sud aux 17 & 18 èmes siècles. Le terme de Boer (paysan ou fermier en néerlandais), qui désignait principalement les habitants des républiques boers, laissera, au 20ème siècle, la place à celui d’Afrikaner pour désigner l’ensemble de cette communauté blanche d’Afrique du Sud.
Des gisements d’or découverts dans les montagnes à l’est du Transvaal furent à l’origine des deux conflits des Boers. Ces gisements attirèrent rapidement divers aventuriers originaires des colonies britanniques environnante.

En 1887, des prospecteurs découvrirent le plus important gisement d’or au monde, situé dans le Witwatersrand, (“barrière de l’eau blanche”), une arête montagneuse qui s’étend de 100 kilomètres à l’est jusqu’à 50 kilomètres au sud de Prétoria.  
En réponse aux perspectives de profit que tous envisageaient à la suite d’une telle découverte, le président du Transvaal Paul Kruger fit cette remarque prémonitoire :  
“Au lieu de vous réjouir, vous feriez mieux de pleurer, car cet or imbibera notre pays de sang”. La guerre fut déclarée le 11 octobre 1899 et les Boers attaquèrent les premiers en envahissant la colonie du Cap et du Natal entre octobre 1899 et janvier 1900.  
À l’ouest, dans la colonie du Cap, la première confrontation intervint le 12 octobre à Kraaipan, remportée par les Boers. La première bataille au Natal se tint à Talana Hill le 20 octobre et se conclut par une victoire illusoire des Britanniques. Il s’ensuivit quelques succès militaires des Boers contre le général Redvers Buller.

Les Britanniques, croyant mettre fin à cette guerre rapidement, vont se laisser surprendre par les premières attaques boers. Trop peu nombreux, trop isolés et mal commandés, ils trouvent face à eux d’excellents cavaliers qui connaissent parfaitement le terrain et font régulièrement preuve d’imagination et d’innovations tactique.
De plus, les Boers sont aidés par l’Allemagne de Guillaume II, qui les soutient et leur a fourni des armes. Ils assiégèrent ainsi les villes de Dundee, Ladysmith, Mafeding, (défendue par des troupes sous les ordres de Robert Baden Powell et Kimberley.
Les sièges causèrent d’importantes pertes humaines parmi les défenseurs et les civils dans les villes de Mafeking, Ladysmith et Kimberley quand la nourriture commença à se faire rare après quelques semaines. À Mafeking, Sol Plaatie écrivit “J’ai vu de la viande de cheval pour la première fois traitée comme de la nourriture”
La stratégie britannique mena à la destruction d’environ 30 000 fermes et d’une quarantaine de petites villes. (Stratégie de la terre brulée)
En tout, 116 572 Boers furent envoyés dans des camps, soit à peu près un quart de la population, auxquels s’ajoutaient encore quelque 120 000 Africains noirs.
La guerre se termina en 1902 avec la réédition des derniers Boers .

Un rapport postérieur à la guerre estima à 27 927 le nombre de Boers morts (desquels 22 074 enfants de moins de 16 ans) et 14 154 Noirs, morts de famine, de maladies et d’exposition au soleil. En tout, environ 25 % des Boers et 12 % des Noirs moururent (des recherches récentes suggèrent une sous-estimation des pertes africaines, qui se monteraient en fait à environ 20 000 victimes).
Au total, la guerre coûta environ 75 000 vies, les Boers évoquent cette guerre sous le terme de Guerre de la liberté , mais en réalité encore une fois c’est l’appât du gain qui a fait s’entretuer des hommes, et au 21ème siècle c’est toujours la même chose, des hommes qui se connaissent pas se tuent au profit des hommes qui se connaissent pour le pouvoir et l’argent !
Voilà mes chers(es) lectrices & lecteurs du monde, ce sera tout pour cette matinée, en attendant, je vous souhaite une excellente journée remplie de sérénité.
Les images posées sur cet article ne sont pas ma propriété, ni celles du site.
Paola

A propos Paola

Mon pseudo "Kaki Sainte Anne" Ecrivaine, mais je suis Béatrice Vasseur et je signe tous mes articles ici sous le nom de "Paola"
Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire