Afrique – La matinale de Rétro

Bonjour à toutes & tous, alors en ce mercredi matin nous allons faire le tour de l’Afrique pour découvrir ce qui a pu se passer sur le Continent africain un 1er février.
Comme je le dis toujours, il est important de connaître l’histoire de son pays, ce qui permet de mieux comprendre les décisions des anciens et se forger sa propre histoire.
Alors pour voyager un peu, suivez-moi, c’est par ici

01 février 1881 : Égypte – Prémices d’un mouvement nationaliste où des officiers se mutinent.
Les officiers s’emparent du pouvoir et contraignent Muhammad Tawfik, le successeur d’Ismaïl, à nommer l’un d’entre eux ministre de la Guerre et à renforcer l’armée.
En 1881, l’Egypte est donc aux mains d’un mouvement nationaliste, porté par Arabi Pacha, et opposé aux Européens.
Ismaïl Pacha  le 31 décembre 1830 au Caire et mort le 2 mars 1895 à Constantinople, est le wali puis le khédive d’Égypte et du Soudan du 18 janvier 1863 au 8 août 1879.
Arabi Pacha né probablement le 31 mars 1841 près de Zagazig  et mort 21 septembre 1911 au CAire est un général et homme politique. Il conduit la première révolte nationaliste égyptienne contre le pouvoir des Khédives puis contre la domination européenne lors de la guerre anglo-égyptienne de 1882. 

01 février 1956 : Afrique du Sud – L’Afrique du Sud demande à l’Union soviétique de fermer tous ses consulats sur son territoire.
Alors après de vaines recherches, je ne peux expliquer pourquoi tous les consulats soviétiques ont été fermé, mais il est évident que la valse des dirigeants (blancs de préférence) et les mouvement des noirs on passe de 1953 aux années 1961 et suivants, l’année 1956 ne figure pas dans des les tablettes, pratiquement ignorée comme si elle n’avait pas existé !!
Néanmoins, je présume que L’histoire de l’Afrique du Sud de 1948 à 1994 est marquée par la mise en place puis par le démantèlement de la politique d’apartheid. Successivement nommée Union d’Afrique du Sud, puis République d’Afrique du Sud à partir de 1961, le pays connaît, durant cette période, un système de ségrégation raciale institutionnalisée.

01 février 1958 : EgypteL’Égypte et la Syrie initient une République arabe unie qui ne durera que trois ans.
La République arabe unie (abrégée en RAU), est un État créé en 1958 par l’union de l’ Égypte et de la Syrie puis, pendant une courte période, du Yémen. L’union disparaît en 1961 mais l’Égypte continue à être appelée sous ce nom officiel jusqu’en 1971.
Cette tentative d’union relève du panarabisme nassérien.  
Pensée à l’origine comme l’ébauche d’une grande fédération englobant l’ensemble du monde arabe, la république est créée le 1er février 1958. Inquiets de la menace communiste dans leur pays, les militaires syriens se tournent vers Nasser  et le président égyptien saisit cette occasion de faire un premier pas vers une union panarabe.

01 février 1960 : Algérie – Fin de la “semaine des barricades” à Alger (guerre d’Algérie 1954 à 1962).
Le nom de semaine des barricades désigne les journées insurrectionnelles qui se sont déroulées du 24 janvier au 1er février 1960 à Alger durant la guerre d’Algérie (1954-1962). Son instigateur Pierre Lagaillarde, député d’Alger, ainsi que Guy Forzy, officier de renseignement au Deuxième Bureau, Joseph Ortiz, patron du bar algérois le Forum, et Robert Martel, agriculteur de la Mitidja, organisent une manifestation au cours de laquelle une partie des français d’Algérie manifeste son mécontentement face à la mutation en métropole du général Massu le 19 janvier 1960, sur décision du président Charles de Gaulle.
Des barricades sont dressées rue Michelet et rue Charles Péguy. 
Cette semaine qui marque une escalade des partisans de l’Algérie française fait plusieurs morts parmi la foule et parmi les forces de police.
Les meneurs sont arrêtés et jugés par un tribunal militaire en Métropole. Le procès dit « des Barricades » se tient à Paris au mois de novembre 1960. Les accusés Pierre Lagaillarde et Joseph Ortiz, mis en liberté provisoire pour la durée du procès, s’enfuient à Madrid où ils fondent l’OAS en décembre.

01 février 1991 : Afrique du Sud –  Le président Frederik de Kkerk annonce l’abrogation prochaine de l’apartheid.
Frederik Willem de Klerk, né le 18 mars 1936 à Johannesbourg et mort le 11 novembre 2021 à Fresnaye, est un avocat et un homme d’État sud-africain.
L’apartheid mot afrikaans partiellement dérivé du français, signifiant “séparation, mise à part” était une politique de “développement séparé” (afsonderlike ontwikkeling) affectant, selon des critères raciaux ou ethniques, les populations d’Afrique du Sud concernées dans des zones géographiques déterminées. Il fut conceptualisé et introduit à partir de 1948 en Afrique du Sud ( Union d’Afrique du Sud, puis République d’Afrique du Sud) par le Parti national, puis aboli le 30 juin 1991.

01 février 2022 : Guinée-Bissau – Le président Umaro Sissoco Embalo et son gouvernement sont victimes d’une tentative de coup d’État.
C’est 11 personnes auraient été tuées. 
Umaro Sissoco Embaló, né le 23 septembre 1972 à Bissau, est un politologue, officier et homme d’État bissau-guinéen. Il est Premier ministre du 18 novembre 2016 au 12 janvier 2018 et président de la République depuis le 27 février 2020.
Des hommes armés ont encerclé le palais du gouvernement le 1er février, où le président Umaro Sissoco Embaló et le premier ministre Nuno Gomes Nabiam se seraient rendus pour assister à une réunion du cabinet. Le radiodiffuseur d’État a rapporté que la fusillade avait endommagé le palais du gouvernement, situé à proximité de l’aéroport, et que des “envahisseurs” retenaient des représentants du gouvernement.
Le journaliste d’Al Jazeera Nicolas Haque a déclaré qu’il n’était pas clair si les coups de feu provenaient des gardes présidentiels essayant de protéger le président, ou s’il y avait eu une attaque contre le palais du gouvernement.
Le président a déclaré à l’agence de presse AFP lors d’un appel téléphonique :
“Tout va bien” et a ajouté que la situation “était sous contrôle”.
Le cabinet a annoncé qu’Embaló parlerait à la nation depuis le palais du gouvernement dans la soirée du 1er février et a invité les journalistes à assister au discours.
Plus tôt, le ministre portugais des Affaires étrangères  a déclaré qu’Embaló se trouvait à sa résidence officielle, mais il n’était pas clair si l’attaque contre le gouvernement était terminée. “Les dernières informations dont je dispose sont positives étant donné que le président est déjà dans son palais, dans sa résidence officielle… mais nous ne savons toujours pas si l’attaque est terminée”, a déclaré Augusto Santos Silva dans une interview accordée à la chaîne de télévision portugaise. 

Voilà chers (es) internautes du monde, comme vous le savez, lorsque je fais la matinale de Rétro, mes sources proviennent en général de Wikipédia, et j’essaie de mettre ces moment d’histoire pour mieux vous intéresser.
Ce sera tout pour le moment, en attendant je vous souhaite à vous et aux vôtres un excellent mercredi remplit de choses positives.
Prenez bien soin de vous et des personnes que vous aimez
Les images posées sur cet article ne sont pas ma propriété, ni celles du site.
Paola

A propos Paola

Mon pseudo "Kaki Sainte Anne" Ecrivaine, mais je suis Béatrice Vasseur et je signe tous mes articles ici sous le nom de "Paola"
Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire