Gabon – Des changements en politique


Bonjour à toutes & tous, pour débuter cette nouvelle semaine et comme je n’ai pas le temps de construire un article sur quoi que ce soit étant donné que je vais à mes contrôles médicaux toute la journée suite à mon cancer, je vais donc partager ce matin avec vous celui paru sur RFI hier et je vous le mets tel quel.

Grand chambardement au Parti démocratique gabonais (PDG). Cet ancien parti au pouvoir, créé il y a 56 ans, a évincé, vendredi 8 mars, Ali Bongo de la présidence du mouvement. La mère de l’ex-chef d’Etat, Patience Dabany, a également été radiée.
Un nouveau directoire vient d’être nommé.
C’est un coup de tonnerre politique au Gabon, après le coup d’État du 30 août et la prise du pouvoir, par le général Oligui Nguema, même si certains signes montraient qu’une page était en train de se tourner.
Beaucoup pressentaient en effet un remue-ménage. Depuis plusieurs mois, avec un PDG paralysé, son président cloîtré dans sa résidence, et une population gabonaise affichant son rejet de l’ère Bongo, certains considéraient le parti en danger de mort.
Lors des récentes assises, les militants auraient demandé une rupture avec l’ère Ali Bongo et la gouvernance de son époque. La direction a commencé à évoquer un retour aux valeurs incarnées par son père, Omar Bongo. Des visuels de l’ancien président ont commencé à fleurir.

Patience Dabany devant les tribunaux français pour « abus de confiance ...La sortie d’Alain-Claude Bilie-By-Nze, il y a quelques jours, aurait enfoncé le clou. Dans une déclaration en forme d’électrochoc, l’ancien Premier ministre avait demandé qu’une vacance soit constatée à la tête du parti et la nomination d’un directoire.
Derrière la révolution interne, certains voient aussi la main des militaires. Vendredi 8 mars, la direction du parti a soudainement retardé l’annonce de la nouvelle équipe et s’est absentée. Certains affirment que les cadres du PDG sont allés à la présidence consulter le général Oligui Nguema.
En tout cas, Patience Dabany a été radiée du parti dans la foulée. Plusieurs sources estiment qu’elle paye ses invectives contre le général a qui elle reprochait de maintenir son fils prisonnier. “Son outrance a entraîné son humiliation. Elle était dans la salle quand sa radiation a été annoncée”, confie un participant.
Le PDG semble en tout cas vouloir rompre avec une période Ali Bongo de plus en plus difficile à assumer.

Voilà mes chers(es) lectrices & lecteurs, ce sera tout pour aujourd’hui, nous nous retrouverons demain et vu qu’en théorie je vais pas rentrer trop tard cet après-midi, j’aurais le temps en soirée ou demain de préparer un article.
En attendant, je vous souhaite à vous et aux vôtres un agréable début de semaine ainsi qu’une belle journée remplie de paix. Prenez soin de vous.
Les images posées sur cet article ne sont pas ma propriété,  ni celles du site.
Paola

A propos Paola

Mon pseudo "Kaki Sainte Anne" Ecrivaine, mais je suis Béatrice Vasseur et je signe tous mes articles ici sous le nom de "Paola"
Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire