Afrique – Les peuls font peur





Le berceau de l’humanité n’est pas épargné par les catastrophes sanitaires et humanitaires, les guerres civiles et autres conflits armés, ou encore les actes terroristes. Trop souvent secouée par les disparitions en mer de ses migrants clandestins, la population africaine regorge pourtant de courage et de passion, vit pleinement son incontournable Coupe d’Afrique des Nations de football, et attire enfin sur son sol des projets majeurs pour son développement. Les 54 pays du continent ont aussi leurs problématiques propres et dans tout le Sahel le peul à peur et fait peur !

Sont-ils victimes ou coupables ? De tout temps, en Afrique, des conflits ont opposé les cultivateurs à ces éleveurs nomades. Les Peuls, résume Dougoukolo Alpha Oumar Ba-Konaré, chargé de cours à l’Institut national des langues et civilisations orientales (Paris), constituent un ensemble de communautés vivant notamment de l’élevage, soumis aux conflits fonciers, aux changements climatiques et en butte parfois au racisme d’État.
La plupart du temps en Afrique de l’Ouest comme au Sahel, les Peuls affirment être des laissés-pour-compte du développement économique, social et politique.

Ces éleveurs, qui sont près de trente millions et présents dans une quinzaine de pays d’Afrique, sont souvent ostracisés par les cultivateurs. Ils sont aussi accusés d’affinités avec l’islam radical. Principalement implantés dans la région de Mopti, les peuls constituent la deuxième ethnie après les Bambaras.
La Mauritanie, le Mali, le Sénégal et la Guinée sont des pays à forte population peule.  Aussi je ne sais pas si c’est la vérité, mais beaucoup de peul se sont convertis au christianisme.
Au Nigéria, le révérend Copper Sebok avait annoncé en avril 2017 que plus de 400 peuls s’étaient convertis au christianisme et souhaitaient promouvoir la paix dans le pays, suite aux atrocités qu’ils avaient commises. On espère tous que la paix entrera dans le cœur des hommes. Paola





Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire