Afrique – La Matinale

Bonjour chères lectrices & lecteurs du site, nous allons commencer ce mardi avec comme à notre habitude par un peu d’histoire dont certains ne connaissent même pas, moi non plus d’ailleurs, j’ai comme tout le monde des lacunes, mais comme j’adore l’histoire, alors je m’intéresse et je partage avec vous.
Alors pour ce partage, suivez-moi, c’est par ici 👇👇👇

12 avril 1591 : Mali – Bataille de Tondibi en Afrique de l’Ouest entre l’Empire Songjaï et le Maroc.
La bataille de Tondibi (Mali) a lieu le 12 mars 1591. C’est une bataille capitale dans l’Histoire de l’Afrique de l’Ouest précoloniale. Elle oppose les armées de l’Empire songhaï des Askias, dont la capitale est Gao, commandées par l’askia Ishaq II et un corps expéditionnaire commandé par Djouder Pacha envoyé par le sultan saadien du Maroc Ahmed IV el-Mansour.
L’Empire songhaï, ou empire des Songhaï, est un État d’Afrique de l’Ouest ayant existé entre le 15 et le 16ème siècle. L’Empire songhaï est initialement un petit royaume étendu le long du fleuve Niger autour de l’actuelle ville de Gao. Au 7ème siècle, c’est le royaume de Gao, devenant par la suite vassal des empires du Ghana et du Mali2. Il devient l’empire songhaï durant le 15ème siècle et, à son apogée, s’étend sur une partie du Niger, le Mali et une partie du Nigeria actuels.  
Le Maroc, ou depuis 1957, en forme longue le Royaume du Maroc, autrefois appelé Empire chérifien, est un État unitaire régionalisé situé en Afrique du Nord. Son régime politique est une Monarchie constitutionnelle semi-parlementaire unitaire et régionalisée. Sa capitale administrative et politique est Rabat et sa plus grande ville et sa capitale économique est Casablanca.

12 avril 1877 : Afrique du Sud – Le Transvaal est annexé à l’Empire britannique. La République sud-africaine, connue aussi sous le nom non officiel de République du Transvaal, était au 19ème siècle un État boer indépendant d’Afrique australe.
Établi en 1852 par le traité de Sand River, le territoire du Transvaal fut constitué en république en 1856.
Annexé par les Britanniques en 1877, il est de nouveau indépendant de 1884 à 1900.  La ZAR fut occupée une seconde fois par les troupes britanniques en 1900 durant la seconde guerre des Boers avant d’être officiellement dissoute en 1902 lors de la signature du traité de Vereeniging. En 1910, l’ancienne république devint l’une des quatre nouvelles provinces du dominion de l’Union sud-africaine.
Un dominion est un État indépendant membre de l’Empire britannique puis du Commonwealth. Avant la Première Guerre mondiale, les dominions ne sont pas pleinement autonomes, le Royaume-Uni gardant la souveraineté sur la diplomatie, la guerre, la citoyenneté, la plus haute instance judiciaire et la Constitution.

12 avril 1980 : Liberia – Samuel Doe prend le pouvoir par un coup d’Etat.
Samuel Kanyon Doe, né le 06 mai 1953 à Tuzon et mort assassiné le 09 septembre 1990 à Monrovia, est un militaire et un homme d’Etat libérien.
Il est à la tête du Liberia du 12 avril 1980 à sa mort, d’abord comme président du Conseil populaire de rédemption (1980-1986) puis comme président de la République (1986-1990).
En renversant le président William Tolbert lors un coup d’État, Samuel Doe met fin au régime du True Whig Party, qui détenait le pouvoir au profit exclusif des descendants des colons afro-américains. Doe est ainsi le premier descendant d’autochtone à devenir chef de l’État depuis l’indépendance du pays en 1847. Élu en 1985, il instaure rapidement un régime dictatorial.
À la fin de l’année 1989, des affrontements éclatent entre les forces gouvernementales et des combattants rebelles se réclamant d’un groupe d’opposition, le Front national patriotique du Liberia (NPFL), dirigé par un ancien membre du gouvernement, Charles Taylor.
En 1990, un désaccord au sein du NPLF conduit Prince Johnson à faire sécession avec un millier de dissidents. Le président Doe est peu après capturé, torturé et assassiné par Johnson et ses hommes. Plusieurs personnalités lui succèdent à la tête du pays, avant que Charles Taylor ne devienne président de la République à l’issue de la guerre civile de 1989-1997.

12 avril 1992 : Mali –  Premier tour de l’élection présidentielle
Le Mali a été le berceau de trois grands empires : l’empire du Ghana, l’empire du Mali et l’empire songhaï. Il est par la suite une colonie française de 1895 à 1960. Quelques années après son indépendance, il subit la dictature de Moussa Traoré avant de connaître un régime démocratique.
L’élection présidentielle malienne  s’est déroulée le 12 avril et le 26 avril 1992.
Elle a vu la victoire d’Alpha Oumar Konaré de l’Alliance pour la démocratie au Mali, qui a battu Tioulé Mamadou Konaté de l’Union soudanaise-Rassemblement démocratique africain. Alpha Oumar Konaré, né le 2 février 1946 à Kayes au Mali, est un homme d’État malien. Il a été président de la République de 1992 à 2002 et président de la Commission de l’Union africaine jusqu’en 2008. Il est à ce jour le seul président malien à avoir terminé son mandat par une transition entre deux présidents élus et non un coup d’état.
Tiébilé Konaté était un homme politique malien né à Bamako le 21 février 1933 et décédé le 27 octobre 1995.

12 avril 2009 : Zimbabwe –  Le dollar du Zimbabwe est abandonné après une période d’hyperinflation.
Le dollar du Zimbabwe est l’ancienne devise officielle du Zimbabwe de 1980 à 2009. Il a succédé au dollar rhodésien. Il était divisé en cent cents. Il a été remplacé par le Dollar RTGS en février 2019.
L’hyperinflation est, en économie, une forme atypique d’inflation qui se manifeste par une hausse extrêmement rapide des prix qui tend à éroder la valeur réelle de la monnaie d’un pays. Les agents économiques ont alors tendance à fuir devant la monnaie, c’est-à-dire que le contrat de confiance est rompu, entraînant une forte thésaurisation, une accélération des transactions financières vers des devises ou des valeurs fortes et stables. Mouvements spéculatifs et augmentation exponentielle du niveau général des prix et du coût de la vie conduisent en général à d’importantes réformes structurelles.

12 avril 2013 : Mali – Attentat à Kidal
L’attentat de Kidal du  se déroule lors de la guerre du Mali.

À cette date, la ville de Kidal est occupée par les troupes du MNLA et du MIA.  
Les Tchadiens et les Français étant de leur côté retranchés dans le camp militaire et l’aéroport, situés en dehors de la ville. Après la bataille de Tigharghâr, les forces tchadiennes qui avaient pris part à la bataille regagnent Kidal le 5 avril. Les forces françaises sont quant à elles essentiellement redéployées sur Gao, seuls 150 soldats, en partie des hommes des forces spéciales, sont encore présents à Kidal.
Selon le communiqué de l’armée tchadienne , à 9 h 50, un homme se fait exploser dans un échoppe lors du passage de soldats tchadiens : “Un groupe d’éléments de l’armée tchadienne s’est rendu ce jour vendredi au marché de Kidal pour s’approvisionner. Au moment où ce groupe a fait son entrée, un kamikaze a fait exploser sa ceinture, tuant sur le coup trois soldats et blessant grièvement quatre autres”

D’après des habitants “l’incident s’est produit dans une rue couramment fréquentée par les soldats tchadiens, située à environ 100 mètres du marché de la ville”
Selon le bilan provisoire de l’état-major tchadien, trois soldats tchadiens sont tués, dont deux officiers, quatre autres sont blessés, ainsi que cinq civils. Dans la nuit du 12 au 13 avril, un quatrième soldat tchadien décède de ses blessures à l’hôpital de Gao. L’attentat aurait été commis par le MUJAO. Après l’explosion, des militaires tchadiens tirent en l’air avec leurs armes automatiques pour disperser les habitants et les empêcher de s’approcher des lieux de l’explosion. Craignant une autre attaque, les hommes du MNLA bouclent de leur côté les cinq entrées de la ville. Selon le témoignage de Lalla Maiga, une travailleuse humanitaire installée à Kidal, deux autres jihadistes, munis de vestes d’explosifs auraient été tués.
Le même jour, un homme nommé Sidi Amar Ould Algor est arrêté par des soldats tchadiens et des combattants du MNLA, il aurait avoué être le propriétaire de la voiture ayant conduit le kamikaze au marché de Kidal.

Voilà chers(es) amis(es), c’est tout ce que j’ai pu trouvé pour un 12 avril en Afrique. Néanmoins si une ou des personnes connaissent d’autres événements, je suis preneuse.
Je vous retrouverais plus tard, en attendant, je vous souhaite à toutes & tous une excellente journée remplie de choses positives.
Les images posées sur cet article ne sont pas ma propriété ni celles du site.
Paola

A propos Paola

Mon pseudo "Kaki Sainte Anne" Ecrivaine, mais je suis Béatrice Vasseur et je signe tous mes articles ici sous le nom de "Paola"
Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire